Vosges - Joël Couchouron, le renommé photographe vosgien s'en est allé soudainement

Le monde de la photographie et plus spécialement celui des Vogses est en deuil. Un de ses plus grands représentants, Joël Couchouron a tiré sa révérence.

Un enfant du pays de Sapois

Joël est né à Sapois en 1951 de père breton et de mère vosgienne, Micheline. À l’âge de 24 ans, il s'est lancé dans la photographie, qui est devenue assez rapidement une passion dévorante

Un bibliographie de grande qualité


Ce sont des milliers de clichés tous plus beaux les uns que les autres et souvent en noir & blanc qui ont fait sa réputation. Cette passion, il a souhaité la faire partager à tous par la publication de livres dont il a souhaité être au façonnage du premier « clic » à la vente.

« Préférant largement le statut d’artisan plutôt que d’artiste, la vie m’a rappelé, à plusieurs reprises, que l’édition à compte d’auteur m’obligeait à garder la tête bien sur les épaules. » a-t-il écrit sur son site

Un homme proche de son terroir

(Photo google maps)

En 1980, à Sapois, le village de sa vie, Joël a fait construire sa boutique à côté de la maison familiale, afin d’y accueillir les passionnés de photo et des Vosges. Il a aimé y recevoir quantité de personnes.

Il a eu aussi cette particularité de saisir les expressions des personnes, de capter l'étonnement de la beauté des paysages et de sublimer les Vosges. Il a aussi voulu, plusieurs fois mettre en valeur ce monde paysan vosgien qui l’a toujours ému. Bref, il vivait chaque photo. Ce sont 10 ouvrages ont été édités par ses soins et des centaines de cartes de postales qui resteront en témoignage et en souvenir de lui.


Une rencontre aux Imaginales qui devait en appeler d'autres

Aux Imaginales en mai 2022 (Photo Alain Reynders)


J’avais eu le plaisir de le rencontrer en mai 2022 aux Imaginales où il partageait un espace avec d'un côté, Daniel Vise autre photographe spinalien, émérite et le dessinateur Manuel Villanueva, de l'autre . On a discuté ensemble de ces passions qui nous ont réunis : la photographie et les Vosges. C’est un homme prévenant poli et attentionné et volontairement blagueur, avec qui j’ai eu le plaisir de discuter et de rire. Nous pensions nous revoir à Sapois, prochainement. Le destin en a décidé autrement. Joël nous a quittés alors qu’il prenait un peu de repos à Valence. Toute la région vosgienne et aussi bien d’autres sont en peine d’avoir perdu un si grand talent et passeur de mémoire.

Nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille et aux proches

Alain Reynders

182 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr