Vosges - A propos du désert médical de la haute Moselle

Lors de l’Assemblée générale de l’Ademat-H, Philippe Spillebout, fidèle membre et administrateur de l’association de défense de notre hôpital a pris la parole en s’exprimant à titre personnel sur la problématique posée aujourd’hui de la Maison de Santé de Saint-Maurice-sur-Moselle.


La Maison Médicale de Saint-Maurice-sur-Moselle (Photo JC Bigorne)

D’une zone d’inquiétude passons à une zone de quiétude

La problématique posée aujourd’hui à propos de la maison médicale de Saint-Maurice-sur-Moselle tient à cœur de Philippe Spillebout car il a contribué à la mise en place de cette structure, opérationnelle depuis 2011, avec l’initiateur du projet de l’époque le Docteur Daniel Jupin. Il remercie chaleureusement le docteur Amoghly Siavoche pour son investissement total auprès de ses patients durant de nombreuses années, mais même un docteur dévoué a ses limites de santé. Philippe Spillebout : « Je suis très attristé du comportement belliqueux de certaines personnes à l’encontre de cet homme de médecine générale attentionné, et leur demande de rechercher et de réfléchir aux vraies causes de cet arrêt brutal, la véritable version se dévoilera toute seule. Des personnes devront rendre des comptes un jour à la population de leurs comportements anormaux visant essentiellement à valoriser leur égo et inonder de mensonges les habitants pour mieux cacher leur incompétence. Par ces temps difficiles visons la solidarité, car à l’inverse de la faune sauvage que l’on tente de préserver par la mise en place de « zone de quiétude » pour des zones sensibles, l’on provoque des « zones d’inquiétude » pour la « race ou faune humaine » par abandon de tous services publics dont la Santé, l’accroissement de toutes les pollutions (atmosphériques, de bruits…).

Arrêtons le curatif pour développer le préventif ».

Retour sur l’historique de la Maison de santé de Saint-Maurice-sur-Moselle

Philippe Spillebout précise : « Lors du Conseil Municipal du 2 Janvier 2006, alors que j’étais déjà conseiller municipal, le maire de Saint-Maurice-sur-Moselle de l’époque, Alain Claudel avait demandé au médecin local, Daniel Jupin, principal instigateur d’un projet de Maison de Santé pluridisciplinaire, d’exposer à l’assemblée les raisons et la finalité d’un tel projet. La première raison était que la ville de Saint-Maurice-sur-Moselle était classée en zone de désertification médicale. Notons à l’époque qu’à l’horizon 2020 la France comptera 40% de médecins en moins et il est de plus en plus difficile de trouver un jeune médecin en milieu rural. Ces jeunes médecins généralistes ne souhaitent plus exercer en cabinet individuel, mais en cabinet de groupe pour une meilleure répartition de la charge de travail et financière, et avoir une qualité de vie familiale plus sereine. C’est pourquoi, le Dr Daniel Jupin a demandé au maire de l’époque d’envisager la construction d’une Maison de Santé pluridisciplinaire. Le docteur avait contacté les élus de la Com.Com de l’époque (Bussang, Saint-Maurice-sur-Moselle, Fresse-sur-Moselle). Mais les compétences « services de santé » en cours d’élaboration des statuts de la Com.Com, la participation financière pour la réalisation d’un tel projet avait été retirée lors d’une réunion préparatoire le 28 Septembre 2006. Il avait été simplement retenu « l’élaboration d’un schéma cohérent et équilibré pour le soutien, le développement et l’implantation des activités médicales et paramédicales » et une délibération du 23 Janvier 2008 de la Com.Com l’officialisait. L’étude de ce projet de construction est entérinée le 7 Décembre 2006 et approuvée par une délibération du conseil municipal le 26 Janvier 2007, signée par le maire adjoint Roger Chevrier. Après trois projets la troisième esquisse était validée le 15 Octobre 2008. Le permis de construire était accepté le 4 Mars 2009. Le chantier a donc débuté le 1er Décembre 2009 et il aura fallu intégrer trois mois d’intempéries plus un mois de congés. La fin des travaux fut actée pour la fin Avril 2011. Le bâtiment d’un peu plus de 500 m2 est de plain-pied à ossature bois, avec un studio à l’étage, il est labellisé Très Haute Performance Énergétique. Les locaux furent inaugurés par le président du Conseil Départemental, Christian Poncelet, Sénateur des Vosges, le 3 Décembre 2011. Précisons le coût total de cette Maison Médicale : 1 237 040 € dont 948 000€ de subventions »

Propos recueillis par J.C Bigorne

15 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr