Saint-Nabord – Maë , un talent à ne pas « oublier »

A 13 ans à peine, elle avait participé à l’émission bien connue de TF1 « The Voice Kids ». Sept ans plus tard elle a sorti son premier single. Rencontre avec Maë

Maë, la jeune navoiriaude, poursuit sa carrière avec la sortie d'un premier single : "Oublier"

(Photo Alain Reynders)

Maeva est devenue Maë

C’est sur les hauteurs de Saint-Nabord, dans une campagne réconfortante et paisible que Maeva Gillot (son nom à la ville) poursuit l’écriture de ses textes et construit, petit à petit, une carrière déjà bien remplie.

Ce n’est plus l’enfant timide qui nous a accueillis, mais une jeune femme enjouée et solaire, qui nous a invités à rejoindre le salon de la maison parentale, pour réaliser l’interview.

Même si ses traits de jeune femme se sont affirmés on y retrouve, toujours, cette petite bouille sympathique qui déjà avait séduit en 2015.

Depuis beaucoup de choses se sont passés pour Maë, en commençant par le changement du "nom à la ville" en un nom plus court, plus en adéquation avec ce que l’on peut demander à une artiste, en scindant ainsi la vie privée de la professionnelle.

Un "après" The Voice Kids à gérer à 13 ans

A son retour de « The Voice Kids », la demoiselle a poursuivi ses études tout en s’octroyant des incursions dans le monde musical, son univers. Elle a expliqué qu’à cette époque, les regards des gens avaient changé envers elle. La plupart bienveillants et d‘autres moins aimables, notamment au collège où l’adolescente a ressenti une grande solitude

« Heureusement, j’étais bien entourée et mes parents ont joué un grand rôle pour que je puisse surmonter tout cela. A 13-14 ans, ce n’est pas toujours facile de supporter ces mises à l’écart. Cela crée des blessures mais aussi cela rend plus fort pour la suite. Au lycée, les choses ont été plus simples. La maturité, mes voyages pour mes tours de chants ont certainement aidé, d’abord à m’ouvrir un peu plus et ensuite, à montrer qui j’étais, réellement. Et maintenant tout va bien »

Aujourd’hui Maë suit des cours de BTS en tourisme tout en nourrissant l’espoir de poursuivre sa carrière en tant que chanteuse.

Une présence sur scène alliée à un talent vocal : c'est cela Maë (photo M. Gillot)

De nombreux voyages qui ont façonné Mae

Durant ces années, a jeune chanteuse navoiriaude a foulé de nombreuse planches, que ce soit en France, en Allemagne, aux Philippines, aux Etats-Unis ou encore en Australie. En 2015 Maeva a intégré "l’International festival of langage & culture" qui a rassemblé des talents du monde entier et qui a permis la toute jeune fille de réaliser des déplacements exceptionnels en Allemagne, aux Philippines, aux Etats-Unis ou encore en Australie.

Elle a également assuré la première partie du spectacle de Gold ou de Jeane Manson. Certains doivent aussi se rappeler l'avoir entendue et vue dans la région, notamment à la "Nuit Américaine", à la "Fashion Night" ou encore à l’Église notre Dame d’Épinal avec Jeane Manson, dont elle garde un excellent souvenir.

Elle a régulièrement remporté quelques concours d’importance tel celui de la tournée « Route 83 » dans le Var où elle a chanté de ville en ville. Le Zénith de Toulon, avec Gold, a aussi été une belle expérience.

Deux années « blanches » et la signature d’un contrat prometteur

Comme pour beaucoup d’artistes, les années 2020 et 2021 ont été difficiles à vivre . Impossible de se projeter. Tout le monde musical a été à l’arrêt jusqu’à cet entretien avec Brice Conrad qui l’a sollicitée pour signer un « EP » (format musical spécial reprenant dans ce cas 4 morceaux). Après une rencontre et des entretiens, un contrat de production a été signé pour, dans un premier temps, la sortie d’un single.

Brice Conrad est cet auteur compositeur qui s’est fait remarquer musicalement avec deux de ses titres : « Oh la » et « Fleur du mal ». Il a, notamment, été nommé au Music NRJ Award 2014.

Le premier single prometteur "oublier" en appelle d'autres (Photo M. Gillot)


« J’ai reçu quelques mélodies à sélectionner ainsi que des textes écrits par Brice. On les a testés en studios, on les a analysés et sélectionnés. Deux textes sur 4 seront personnels. Je les composerai. Aujourd’hui, je suis plus affirmée, plus mature pour traduire mes émotions en chansons, tout en retenant que je suis toujours dans l’apprentissage du métier »

Lorsque tout a été bouclé, le premier single de Maë a pu sortir pour le 23 décembre 2021. Son titre « Oublier » (texte et musique de Brice Conrad). Un clip tout en douceur a été tourné en deux jours à Nice. Il est à découvrir, notamment, sur youtube et on peut le trouver sur les plateformes de téléchargement. A ce jour, ce sont plusieurs milliers de vues qui ont été totalisées en très peu de temps. Les retours sont franchement très bons, ce qui est de bon augure.

Un registre mélancolique

Quand on évoque la mélancolie de ses textes et mélodies, Maë les assume pleinement.

« J’aime transmettre un message dans mes chansons ou laisser passer, en filigrane, certaines émotions. Même si tout va bien et que je n’ai à me plaindre de ma vie, j’apprécie les chansons dans ce registre. J’ai été bercée dans la soul…Ceci explique peut-être, en partie, cela. Par contre, il y aura aussi, prochainement, des chansons plus « pop ». J’ai envie d’essayer » a précisé Maë

Un des espoirs de la jeune fille de 20 ans est de, malgré tout, voir ses titres sortir en CD et commencer à être diffusés par des radios. Le chemin est long, mais elle le sait, sa jeunesse parle pour elle. Et on peut ajouter, avec objectivité que la jeune vosgienne a du talent et la tête sur les épaules.

On suivra de près l’évolution de la poursuite de sa carrière. Retenez bien ces trois lettres : Maë , vous en entendrez encore parler.

https://www.instagram.com/maeoff_/

lien YouTube : https://youtu.be/nyMe4gMtsR8

lien plateformes de téléchargement : https://spinnup.link/501261-oublier

Alain Reynders

665 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr