Saint-Nabord : L'association Histoire et Patrimoine a tenu ses assises.


Vendredi 25 mars dernier, l’association Histoire et Patrimoine, présidée par Jacqueline Duchêne, a tenu son Assemblée générale au Centre Socio Culturel.


L"assemblée, attentive aux propos de la présidente (Photo JC Bigorne)

A propos de la Maison du Patrimoine de la rue du Centre

Prés d’une quarantaine de participants à cette Assemblée générale. De quoi donner le sourire à la présidente, Jacqueline Duchêne, et aux membres du bureau de l’association « Histoire et Patrimoine ».

A cause de la crise sanitaire, cela faisait deux ans que les membres de l’association ne s’étaient pas réunis. Nous reprendrons ici les principaux points évoqués par la présidente lors de l’exposé de son rapport moral.

Jacqueline Duchêne : « Comme vous pourrez le constater dans le rapport d’activités, l’année 2019 a été riche en travaux, rencontres et activités diverses dont le but est de mieux connaître et faire connaître les attraits de notre commune, par différents moyens. Tout d’abord, à la Maison du Patrimoine. C’est là que nous entreposons les meubles, outils, objets et documents que nous avons acquis soit par des dons, des prêts ou des achats. Ils sont présentés au public lors de portes-ouvertes ou d’expositions. Ne pouvant tout exposer à la fois, nous modifions nos présentations assez régulièrement en prenant un thème qui sert de fil conducteur à l’agencement de nos différentes pièces. Le thème retenu en 2019 était « Les fêtes » dans nos vies… ».


Une pièce type que l'on peut découvrir à la Maison du Patrimoine (Photo JC Bigorne)


Jacqueline Duchêne de poursuivre : « Nous mettons aussi en valeur les usages, les coutumes et les savoir-faire d’autrefois par une présentation d’outils, de machines, d’ustensiles dont se servaient nos aïeux ou nous-mêmes ! Car tout cela n’est pas si loin, mais nos modes de vie ont évolué très vite au cours de ces dernières décennies ! Nos expositions connaissent toujours un franc succès avec de nombreux visiteurs qui viennent de bien au-delà de Saint-Nabord et qui souvent se montrent impressionnés par ce que nous leur proposons, mais parfois très émus de retrouver des objets qu’ils ont bien connus dans leur jeunesse. Ce qui surprend le plus c’est quand on dit à nos visiteurs qu’il y à peine plus de 100 ans il n’y avait pas l’électricité dans nos maisons, quand il y en avait c’était juste pour l’éclairage ! D’où tous ces outils et appareils à fonctionnement manuel ! Dans la même lignée, nous organisions chaque été des sorties sur le terrain qui permettent de faire découvrir aux participants des coins intéressants et méconnus de notre commune. L’année 2020 a vraiment été ce qu’on peut appeler « une année blanche », la seule activité a été la réalisation du Navoiriaud. Nos locaux n’étant pas adaptés à recevoir du public respectant les consignes sanitaires demandées. En 2021 nous avons pu reprendre certaines de nos activités, mais le public n’était pas au rendez-vous ! Nous n’avons eu que très peu de visiteurs, surtout les touristes ».

Le comité durant les assises (photo JC Bigorne)

« Le Navoiriaud », une mine d’information sur l’histoire de la cité

La présidente de poursuivre : « Notre revue : le Navoiriaud. Ce petit journal trimestriel, que nous voulons simple, à la portée de tous, rend compte des résultats de nos recherches concernant le passé de notre commune, l’histoire de ses bâtiments mais relate également des faits anciens, des façons de faire, des coutumes aujourd’hui oubliées, des souvenirs et anecdotes du passé. Tous les trimestres c’est beaucoup de travail et nous espérons le résultat à la hauteur ! La protection et la mise en valeur de notre patrimoine local passe également par toute une série de travaux sur le terrain, c’était le domaine réservé du groupe des hommes de l’association ! Nous avons toujours le souci de la raison d’être de notre association qui est la protection et la mise en valeur de notre patrimoine local, si modeste soit-il. Nous souhaitons le faire connaître et apprécier du plus grand nombre et nous espérons à travers nos différentes activités, sensibiliser la population navoiriaude et extérieure aux souvenirs laissés par ceux qui nous ont précédés. Alors n’hésitez pas à participer aux différentes manifestations que nous vous proposons, en espérant voir la fin de cette crise sanitaire qui nous restreint dans nos activités. Des petites plaquettes sont imprimées chaque été avec les informations pratiques ».

L’Irlande et le général Humbert

Jacqueline Duchêne lors de la conclusion de son rapport moral : « Nous sommes toujours en relation avec nos correspondants en Irlande et en région parisienne, tout particulièrement avec Cécile Déjardin, représentante en France de l’association irlandaise « In Humbert’footsteps », qui garde vive la mémoire du général Humbert. Depuis 16 ans, maintenant, nous sommes en contact avec elle, c’est notre intermédiaire avec l’Irlande ! Notre association fait partie du Comité d’Histoire Régionale du Grand Est qui regroupe tous les acteurs lorrains et de la grande Région qui ont pour préoccupation l’étude, la mise en valeur et l’animation de l’Histoire et du Patrimoine régional. Toutes ces activités demandent beaucoup de travail et d’investissement de la part des bénévoles de l’association. Être bénévole, c’est une manière de rencontrer les autres, considérer que tout n’est pas nécessairement lucratif. L’engagement est un moyen d’épanouissement, d’échanges et de contacts, ça fait du bien ! »

Nous reviendrons sur le rapport d’activités de cette Assemblée générale dans l’une de nos prochaines éditions.

Propos recueillis par J.C Bigorne

29 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr