top of page

Nancy - L'Excelsior a exhumé, par hasard, une magnifique fresque centenaire du peintre René Emmanuel

Toute rénovation apporte, on le sait, son lot de surprises. Ce n'est pas le directeur de la célèbre brasserie Nancéienne qui dira le contraire. En procédant à une remise en état de gigantesques miroirs, les ouvriers ont mis à jour une magnifique fresque centenaire, signée René Emmanuel Peintre-décorateur Nancéien du siècle dernier.


Une découverte exceptionnelle

Une trouvaille extraordinaire, une fresque murale pharaonique, à l'abri des regards derrière un vaste miroir a, enfin, réapparu et dévoilé ses secrets. Voulue par la famille Moreau, brasseur à Vézelise en Meurthe-et-Moselle, la brasserie Nancéienne "Excelsior" a été créée au début du XXe siècle, face à la gare, qui était, à cette époque, le centre névralgique de Nancy. L'Excelsior a été construit dans le style "Art nouveau", cher à l’École de Nancy. Les plus illustres artistes de cette prestigieuse école ont travaillé à la création de cette magnifique brasserie, qui a été inaugurée le 26 février 1911 et qui a continué à faire rêver à travers les décennies. Les noms des créateurs font rêver : Antonin Daum, Jacques Grüber, Louis Majorelle, Lucien Weissenburger… En 1931, une construction a été réalisée et s'est annexée à l'établissement dans le style "Art déco" avec la participation de Jean Prouvé, l’un des maîtres de ce courant artistique. Aujourd'hui, l’Excelsior (classé monument historique en 1976), est l’une des rares brasseries au monde, conjuguant à la fois "l’Art nouveau" et "l’Art déco".

Une rumeur, une légende, restée muette pendant presque 100 ans

Une rumeur véhiculée par quelques clients de l’entre-deux-guerres, a rapporté qu’une fresque géante (de vastes dimensions : 350 x 400 cm) a été réalisée sur l’un des murs intérieurs de la brasserie. Par la suite, celle-ci aurait été totalement dissimulée derrière un miroir de taille identique. Selon les « on-dits » cette fresque aurait été cachée parce que celle-ci arborait des anges nus (ou presque) et que ces derniers auraient choqué, à l'époque, la communauté religieuse attenante à la paroisse de Saint-Léon. Rumeur fondée ou non fondée ?

Lors du démontage des miroirs, la fresque s'est rappelée au bon souvenir des clients (Photo Excelsior)

Un nettoyage du miroir a descellé des plaques…

Un travail minutieux a été opéré dès la découverte de l’œuvre (Photo Excelsior)

Suite au nettoyage de ce dit miroir, au début de cette année 2023, des plaques ont bougé sérieusement. Pour des raisons de sécurité, un miroitier a été missionné pour fixer correctement les glaces. Mais l’étonnement a été à son comble, durant cette opération, en découvrant une partie de la fresque tant commentée. Sans hésiter, cette fois, il a été décidé de lever à jamais le suspense et de retirer l’ensemble du miroir. »

René EMMANUEL, l'artiste peintre-décorateur Nancéien

Contemplation et émotion

Bertrand Munier a été un des premiers à découvrir la fresque historique (Photo Excelsior)

Grâce à son directeur Éric Gérard, tout un pan centenaire et historique de l’Excelsior a été mis à jour. La fresque existe, donc, bel et bien ! Pensée, voulue et réalisée dans les années '30, par le peintre décorateur Nancéien René Emmanuel, elle a mis en valeur une scène de vie campagnarde, de jeunes gens qui reçoivent par l’intermédiaire d’un ange venu du ciel, le précieux nectar de la brasserie Moreau. Pour préserver la morale, elle a été totalement cachée pendant plus d’un siècle… Laissant planer jusqu’à ce jour, le doute sur son existence réelle.

L'unité brassicole de Vézelise représentée dans l'illustration (Photo Excelsior)

« Je me souvenais de cette fresque, je l’avais vue alors que j’avais 15-16 ans. Aujourd’hui, j’ai 86 ans et je l’ai dit à Monsieur Gérard quand on venait manger ici. Le miroir s’est cassé dans l’angle et ils vont vu la signature « Emmanuel ». C’est là qu’ils ont su que ce, je disais était vrai. Je ne pensais pas la revoir un jour » a précisé Robert Emmanuel le petit-fils du peintre-décorateur. Les plus avertis, y ont reconnu le thème qui a tourné autour de la famille des brasseurs Moreau avec la représentation de l'unité brassicole de Vézelise ou encore ces "M" et "V" indiqués sur les tenues portées par certains personnages et qui ont symbolisé les noms "Moreau et Vézelise".

La demoiselle en robe blanche et le tonneau de bière arborent le "M" de la famille Moreau (Photo Excelsior) Dans le bas à gauche : la signature de l'artiste.

Un des personnages qui a choqué les "bonnes sœurs" (Photo Excelsior)

"On a retrouvé le dernier maillon de l'histoire de l'Excelsior" a précisé Bertrand Munier auteur d'un magnifique ouvrage sur la dite brasserie ("Excelsior - L'esprit brasserie à Nancy" aux éditions du Signe).

La fresque va faire l'objet d'une restauration dans les règles de l'art, afin d'ôter les stigmates causés par l'encadrement en bois, qui a supporté les miroirs durant des décennies. Aujourd’hui, c’est vraiment un trésor historique que la brasserie nancéienne vient de mettre à « nu » et aussi une si belle histoire qui a trouvé un épilogue heureux

Le livre exceptionnel de Bertrand Munier, sur cet établissement culte de Nancy

À découvrir absolument !

Réservation au +33 3 83 35 24 57 www.excelsior-nancy.fr Brasserie Excelsior 50 rue Henri Poincaré à Nancy

Photos : Brasserie Excelsior

Texte Alain Reynders inspiré par le post web de L'Excelsior

116 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr

bottom of page