Remiremont - La grande braderie avec le soleil dans les cœurs

Malgré une météo peu engageante, la grande braderie d’automne a encore connu cette année un succès qui ne se dément pas depuis prés de 60 ans dans la cité des chanoinesses. Il a fallu aux membres de La Volont’R,(ex URCA des commerçants et artisans) et au président Olivier Colin, faire preuve d’opiniâtreté pour lancer dimanche matin dernier cette grande animation de promotion du commerce romarimontain sous un ciel pluvieux.

L'affluence malgré un temps maussade (Photo JCB)

Une nouvelle dimension à cette grande braderie

Pour cette édition de la braderie d’automne, Olivier Colin et son comité, dont Séverine Robert fut une des chevilles ouvrières, ont décidé de donner une nouvelle dimension à l’animation avec de nouveaux participants. Ainsi, nous avons pu voir, en plus des stands traditionnels : le club des motards avec leurs Harley Davidson – une batterie de véhicules militaires historiques – un stand dédié au tourisme itinérant – une palette de voitures d’occasion du Groupe Bertrand concessionnaire Renault.


(Photo JCB)


Pour des raisons de sécurité, à cause de la pluie, seules les structures gonflables initialement proposées pour les enfants n’ont pu être installées. Dans la rue Jany, le romarimontain Mickaël Remy, avec ses amis passionnés de véhicules militaires de collection, ont exposé plusieurs engins dont une Jeep, un véhicule à chenillettes,... Dans la même rue, prés d’une quarantaine de motards ont répondu présent pour présenter leurs rutilantes Harley Davidson.


Les motards et les mythiques "Harley Davidson" (Photo JCB)


Un peu plus loin, Emmanuel Carlod, bien connu dans la cité, a présenté dans la rue de la Xavée ses camping-cars et autres vans ou fourgons aménagés. Concessionnaire Renault de longue date, le Groupe Bertrand présentait un bel ensemble de véhicules d’occasion place du Batardeau. Notons également la présence de fournisseurs de matériaux et spécialistes de la rénovation dont Doras, Bové,...


A la confiserie des Hautes Vosges (Photo JCB)

De bonne heure et de bonne humeur

Peu de temps après l’ouverture de la braderie, malgré la pluie, plusieurs visiteurs ont commencé à déambuler à travers les rues, équipés de leurs parapluies. La plupart des magasins de la cité étaient ouverts. C’est dans le courant de l’après-midi, le soleil ayant fait quelques apparitions, que la grande braderie a fait le plein de visiteurs. Nous avons échangé avec ZouhaierDhaoudi, président départemental et vice-président Grand-Est des Marchés de France dit « Zouzou » dans la profession. Lors de notre échange, se tournant vers Olivier Colin, il l’a félicité pour l’organisation et la nouvelle dimension donnée à cette braderie d’automne. Sur l’important stand de la Confiserie des Hautes Vosges, qui présentait un étalage de milliers de bonbons, tous plus goûteux les uns que les autres, Benjamin Mangeol nous a dit qu’il était toujours content malgré les conditions météo. Quelque peu fatigué par les préoccupations engendrées par la préparation d’un tel événement, le président de La Volont’R, Olivier Colin, était plutôt satisfait de la réussite de l’opération.


Échange entre Olivier Colin et "Zouzou" (Photo JCB)

Le témoignage du président de La Volont’R

Olivier Colin et Emmanuel Carlod (Photo JCB)


Olivier Colin, en tant que président de La Volont’R quel est votre projet:?

« Il est des plus simples, mes origines modestes, entouré d'amour familial, m'ont donné soif de découverte, de rencontres et de challenges. La vie m'a appris que nous n'étions que de passage. De ce fait, je me devais de quitter respectueusement le clan des râleurs et des pessimistes. Alors face au mur de la vie, je devais déployer tous mes efforts pour passer de l'autre côté, en un mot passer de l'ombre au soleil en essayant de faire la courte échelle aux autres. Mais pour ça si un changement est nécessaire, il faut s'y atteler, car si nous faisons comme avant, malheureusement le résultat sera le même. J'ai rencontré récemment des femmes et des hommes rayonnants et volont'R. Alors ensemble nous essayons de modifier notre microcosme et j'y prends beaucoup de plaisir.Ces quels mots pour vous dire, : nous avons suffisamment parlé maintenant, faisons ».

J.C Bigorne



36 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr