Arnaque sur le net et usurpations du nom de la « Gendarmerie »

De plus en plus, les internautes de la région sont harcelés de messages prétendument envoyés par la gendarmerie en vue d’une audition. Il existe aussi des prétendues « accusations de pédophilies »…


L'exemple type de l'email envoyé dans quantités de boîtes de réception (capture d'écran A.R)

De faux emails de convocation

Bien entendu ces messages sont des faux. Certains sont parfois de bonnes copies de courriers « officiels » mis à la sauce du "brouteur" (1) spécialisé en hameçonnage. Le Ministère de l’intérieur a alerté, à plusieurs reprises, de ces manipulations frauduleuses. Une piqure de rappel (non vaccinale cette fois) ne sera pas de trop.

(1) A l'origine, le mot “brouteur” désigne les escrocs de tout poil en Côte d'Ivoire. Il évoque directement le mouton, c'est-à-dire “celui qui se nourrit sans effort (définition google)

Ce qu’’il faut savoir

Le Ministère de l’intérieur n’envoie jamais des emails pour convoquer quelqu’un. Actuellement ceux que l’on retrouve dans les boîtes mails font croire qu’ils proviennent de la Police nationale, de la Gendarmerie, d’interpol (tant qu’à faire) voire même de la présidente d’europol (Catherine de Bolle) dont le nom est également usurpé.


Un autre exemple récent, avec l'onglet à partir duquel on peut signaler directement en cliquant sur "hameçonnage". (capture d'écran A.R)

Comment les repérer ?

D’abord parce qu’ils ne peuvent émaner de ces instances. Ensuite , la grande majorité présente des fautes d’orthographe, de grammaire et même de mise en forme, facilement repérables.

L’adresse mail n’est pas une adresse officielle de la gendarmerie mais souvent un @gmail.com, @yahoo.fr etc

Le document contient très souvent une pièce jointe Pdf

Pourquoi recevez-vous ces mails ?

Ils proviennent d’organisations criminelles qui vont tenter d’usurper des données personnelles : mot de passe, identifiants, coordonnées de carte d’identité, coordonnées bancaires… Si vous répondez, vous imaginez, aisément la suite.

Que faire de ces emails dérangeants ?

Ne jamais y répondre et les transférer tels quels à l'adresse fraude-bretic@interieur.gouv.fr. Ce sont clairement des tentatives d’escroqueries que l’on peut éviter avec un peu de clairvoyance.

Ne jamais communiquer de coordonnées personnelles ni par téléphone ni par courriel.

Plus d’informations ?

Pour plus d’informations sur les mesures de prudence, nous vous invitons à consulter le site du « Centre for Cybersecurity Belgium » (CCB) à l’adresse suivante : https://www.safeonweb.be/, les conseils étant les mêmes pour la Belgique que pour la France.

Peut aussi être consulté l'article de Chloé Marriault sur Start.lesechos.fr https://start.lesechos.fr/travailler-mieux/vie-entreprise/arnaque-5-conseils-pour-ne-pas-se-faire-pieger-par-un-mail-frauduleux-1328544

Alain Reynders

34 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr