top of page

Épinal / Uxegney – Valentin a terminé son périple et est de retour dans les Vosges.

Dernière mise à jour : 9 août 2022

Au printemps 2022, par une journée fraîche aux températures vosgiennes Valentin Michel a pris le départ de son voyage, pour se lancer, dans un premier temps, sur un tour de France à pied. En réalité, Valentin est parti pour se sonder lui-même.

A Bordeaux (Photo Valentin Michel)

Un destin particulier.

A Épinal, Place des Vosges, le 10 avril lors du départ fictif (Photo Alain Reynders)

Son histoire est peu banale. Victime d’un AVC il y a trois années, ce grand sportif (aujourd'hui âgé de 29 ans), rugbyman à Épinal et maître-nageur, s’est retrouvé diminué physiquement et certainement moralement. Mais « Valou » comme ses amis l’appellent, est un battant et il a décidé de surmonter son handicap et de diminuer celui-ci par une activité permanente.

Petit à petit, il a regagné des forces et grignoté des pourcentages de validité chaque mois chaque semaine, chaque jour.

Une idée folle? Pas si sûr...

Capture d'écran d'un reportage de France 3 Bourgogne


Et puis dans sa reconstruction, il a eu cette idée à laquelle personne n’aurait songé : réaliser un tour de France pédestre ou à tout le moins un maximum de kilomètres selon la possibilité physique. Il faut préciser que pour Valentin chaque pas est une victoire et ce d’autant plus lorsqu’il s’agit de coordonner tout l’ensemble dans des chemins escarpés, parsemés de racines, piégés par des marches ou déclivités. Ce qui semble aisé pour tout à chacun est une difficulté pour Valentin qui doit se concentrer et assurer ses pas. Un exploit à chaque foulée.

Capture d'écran d'un reportage de France 3 Bourgogne

Un kilomètre après l'autre et ce 1500 fois

(Photo Valentin Michel)


Et le bougre a démontré de belle façon, qu’avec sa volonté, il pourrait avaler les kilomètres. Il est donc parti, seul, sur les chemins et voies de l’hexagone en passant par les régions de Vesoul, Macon, Lyon, Valence, Avignon, Montélimar, Nîmes, Montpellier, Béziers, Castre, Latresnes, Langon, Marmande, Lautrec et tant d’autres…

Il a accompli, finalement 1.500 kilomètres en quittant Épinal-Uxegney le 10 avril. Tout au long de sa pérégrination Valentin a fait de nombreuses rencontres, tant avec certains marcheurs qui l’ont accompagné sur différents tronçons qu’avec les habitants qui l’ont hébergé chaque soir. Une magnifique aventure humaine saupoudrée de traversées de magnifiques localités, régions et recoins de France. Nul doute que « Valou » aura mille anecdotes à raconter à ses amis qui l’ont suivi via les réseaux sociaux.

Le sportif de retour au pays

Arrivée à Bordeaux, fin du périple pédestre (Photo Valentin Michel)

Coucher de soleil sur la dune du Pyla en guise de conclusion (Photo Valentin Michel)


Après s'être octroyé quelques jours de repos à Bordeaux et avoir été gravir la dune du Pyla, Valentin a repris le rail vers la cité des Images. Ce lundi 08 août, ce marcheur d’exception est arrivé en gare d’Épinal avant d’être reçu par ses supporters au stade d’Uxegney, là où il a pris le départ réel, il y a quelques semaines.

Encore félicitations à « Valou » pour cet exploit qui va rendre espoir à toute personne victime d’AVC.

Alain Reynders

294 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr

bottom of page