top of page

Saint-Nabord/Noirgueux – Commémoration à la stèle de Noirgueux pour perpétuer le devoir de mémoire.

On a compté beaucoup de monde autour de la stèle de Noirgueux, endroit stratégique, où en septembre 1944, les Américains texans de la 36e division ont traversé la Moselle, guidés par un tout jeune Vosgien de 14 ans : Jean Hilfiger.

Toute la symbolique dans une photo...

Une commémoration qui a attiré une belle assistance

Chaque année, un rassemblement émouvant et chargé de souvenirs est tenu pour commémorer ce fait d’armes de notre région.

C’est un parterre d’invités représentant les personnalités civiles et militaires de la région vosgienne, et même lorraine qui ont relevé de leur présence la cérémonie du jour.


Une reconstitution de la traversée de la Moselle a été initiée.

En préambule des discours à venir, une reconstitution de la traversée et du repli allemand ont été « joués » par des « reconstituteurs » plus vrais que nature. Différents véhicules US dont les fameuses « jeepWillys » et autres véhicules (camions, ambulance...) ont été disposés sur le site tout comme un campement défendu par des nids de mitrailleuses lourdes semi enterrées. Les "soldats-figurants" ont traversé l’eau avant de se tapir dans la renouée envahissante et de grimper les talus pour se lancer à l’assaut de la pente tenue par les ennemis. Fumigènes, pétarades, assauts et reddition des Allemands ont été démontrés à l’assistance.


Une mise en situation réaliste pour marquer les consciences

Les soldats de la 36 e Div se confrontent à l'armée allemande



Une partie officielle constituée de discours forts

Ensuite, la partie officielle a débuté par l’intervention Lydie Poirot, la petite fille de Jean Hilfiger et présidente de l’association « Les amis de la 36e DI US ». Elle a accueilli tout ce beau monde et a remercié chacun de sa présence. Elle s’est dite également touchée de la présence d’enfants de l’école élémentaire de Saint-Nabord et de Raon-aux-bois avec lesquelles un projet est à l’étude pour la prochaine commémoration. Elle a également tenu à rappeler ses tendres pensées pour son grand-père.

s Lydie Poirot, la présidente des 'Amis de la 36e DI US"

Jean-Pierre Calmels, maire de Saint-Nabord, lors de son allocution poignante


Jean-Pierre Calmels, maire de Saint-Nabord, a succédé à Lydie Poirot en rappelant l’histoire de ce fait important dans la reconquête de nos territoires en 1944. Il a expliqué :

« Les troupes de la 36e division texane Us, ont débarqué en Provence et sont remontés vers les Vosges via les vallées du Rhône et de la Saône. Le 21 septembre, à l’aube, les Américains commandés par le Colonel Simpson ont longé la Moselle à partir d’Eloyes jusque Noirgueux. Le jeune Jean Hilfiger, a pris l’initiative de répondre aux questionnements des troupes Us en les guidant vers un gué, permettant la traversée de la Moselle. Ce sera à Noirgueux. En agissant de la sorte, les alliés se sont donné la possibilité de contourner les défenses allemandes en passant par Saint-Etienne-lesremiremont.

Les combats seront âpres et dureront jusque dans la soirée du 23 septembre. Le repli des ennemis, suite à ces assauts, amènera la libération de la ville de Remiremont toujours sous le joug allemand.

Nos parents et grands-parents ont pensé nous avoir laissé une situation de paix sans le risque de revivre ce qu’ils avaient vécu, subi. Las, la grande tension géopolitique actuelle nous laisse craindre le pire… Et je suis triste ! » a conclu Jean-Pierre Calmels ému.


Le président du Conseil départemental, François Vannson a également abondé dans le sens du maire de Saint-Nabord, en insistant sur la valeur que représente le sacrifice de ces soldats venus d'ailleurs pour défendre nos libertés.

"Cela nous oblige à donner du sens à leur sacrifice en les remerciant et en les honorant encore et encore" a-t-il martelé en utilisant le ton juste.

Il a poursuivi en précisant : "La diplomatie internationale, n’est pas à prendre à la légère et ce n’est pas parce que l’on a de hautes fonctions d’état, que l’on peut se targuer d’être un fin diplomate. Il faut mesurer chaque mot, chaque geste pour éviter la provocation de trop. "On ne s’improvise pas diplomate" a-t-il conclu.

François Vannson, Président du Conseil départemental, lors de son discours


La suite de la commémoration s’est poursuivie par le dépôt de gerbes diverses par les maires et autres personnalités civiles et militaires présentes ainsi que par la remise de fleurs par les enfants des écoles présentes.


Les enfants ont, aussi, fleuri la stèle

Différentes gerbes ont été déposées


Tous les porte-drapeaux ont été salués par les personnalités présentes



Les hymnes nationaux ont été joués et une minute de silence observée.

Les personnalités ont terminé la cérémonie par le salut aux « reconstititeurs », aux musiciens et aux nombreux porte-drapeaux.

Reportage et photos : Alain Reynders

123 vues0 commentaire

Commentaires


Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr

bottom of page