top of page

Saint-Nabord – Différentes générations réunies pour se souvenir de ce fait d'armes à Noirgueux.

Chaque année sur le site de Noirgueux, devant la stèle érigée à cet endroit, les membres de l’association "Les amis de la 36e DIUS" organisent une cérémonie commémorative, rappelant aux générations présentes et futures le sacrifice de ces jeunes soldats venus d’outre-Atlantique pour chasser l’ennemi de notre territoire


Une reconstitution partielle de ces combats a été présentée.

Pour marquer l’événement et rendre plus ludique la narration des faits, des soldats américains, plus vrais que nature, représentant la 36e DIUS, ont établi un campement avec toute la logistique militaire de la seconde guerre : jeeps, camions, véhicules à chenilles, tentes ont pris place sur la rive gauche de la Moselle.


Le campement sur la rive gauche de la Moselle


Face à eux, sur l’autre rive, en surplomb, les positions allemandes tenues par des hommes en uniformes d’époque.

Les troupes "Allemandes" sur la berge opposée


Au signal de Gilbert Bouché, maître de cérémonie et en prélude à celle-ci, les soldats « Américains » ont traversé la Moselle, bien fraîche, pour se faufiler dans la végétation longeant la berge pour enfin parvenir au pied du talus tenu par la section allemande. Sous le feu nourri des deux parties, les Américains ont rampé à travers les fumigènes et pétarades pour venir à bout de l’ennemi et finalement rejoindre leur troupe sur la rive gauche sous, cette fois, les applaudissements de l’assistance venue en nombre.

Le franchissement de la Moselle et l'attaque reconstituée





Le site a vite retrouvé son côté paisible et a laissé place au recueillement.

Nombre de personnalités politiques et de la société civile, soutenus par les porte-drapeaux et représentants d’associations patriotiques ont fait face à un public, lui aussi venu en nombre.

Le maire de Saint-Nabord, Jean-Pierre Calmels a retracé l’histoire de ces journées particulières et l’intervention d’un jeune garçon, Jean-Pierre Hilfiger, qui a guidé les troupes vers ce franchissement :

Jean-Pierre Calmels, maire de Saint-Nabord

Le vrai franchissement en 1944 - photo de l'US Army


« … Le jeudi 21 septembre à l'aube, sous la pluie, les intrépides Texans de la 36e D.I.U.S. progressent à travers le bois en direction de la Moselle, entre Longuet et la gare d'Eloyes. Protégés par le talus de la voie ferrée et surtout la rigole d'alimentation qui était à sec, ils parviennent ici à Noirgueux. Un bon nageur, ceinturé d'un câble traverse le courant, de l'eau jusqu'à la poitrine. Guidés par le câble, ses camarades peuvent ensuite s'engager dans les flots. Mais repérés, ils essuient les tirs des armes automatiques. L'artillerie fera taire cette attaque. Le franchissement est réussi, les Américains peuvent progresser vers Remiremont et le 23 septembre, la ville est libérée… »

La 36e DIUS en progression à couvert du canal des Vosges - Photo Us Army

Un hommage renouvelé à Jean Hilfiger par sa petite fille

Ce courageux jeune homme en 1944 est, en quelque sorte le fil rouge de cette commémoration émouvante. À travers les mots de Lydie Poirot, sa petite fille et présidente de l’association « Les amis de la 36e DIUS », on a ressenti toute la fierté d’une famille envers celui, qui à cette époque, tout jeune n’a écouté que son courage pour aider les troupes alliées à progresser vers une délivrance des villages encore sous le joug des troupes allemandes.


Une transmission sur la bonne voie

Cette année et en ce dimanche, c’est une belle délégation d’écoliers des écoles primaires locales qui sont venus apporter leurs concours par leur présence et pour assister les édiles lors des dépôts de gerbes. Dans l’assistance, d’autres enfants venus en compagnie de parents et grands –parents pour assister à cette commémoration.







Un balisage en cours de réalisation et le placement d’une plaque commémorative

Au nom de l’association des amis de la 36e DIUS, Lydie Poirot a annoncé qu’un balisage de l’itinéraire parcouru par les soldats américains en 1944 est en projet en collaboration avec les écoles primaires de Saint-Nabord et de Raon aux Bois.



Pour conclure la cérémonie, la présidente a dévoilé également et solennellement, une plaque commémorative en l’honneur de Félix Chanudet (29 ans) et Albert Faivre (19 ans) membres FFI, morts le 29 septembre 1944, dans la forêt du Humont, lors d’une mission de reconnaissance en compagnie de soldats de la 36e DIUS.




La cérémonie s’est terminée par les salutations des édiles aux porte-drapeaux et les remerciements aux membres de "US Memory Grand Est France" et des "Amis de la 36e DIUS"

Remerciements à Pascale Naulin pour le texte du discours du maire de Saint-Nabord

Texte et photos : Alain Reynders

98 vues0 commentaire

Comments


Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr

bottom of page