Remiremont - Le général Philippe Guimbert honoré dans sa ville natale (suite)

Suite et fin de notre article consacré à la remise de médailles à l’enfant du pays, le général de Corps d’Armée dans la gendarmerie, Philippe Guimbert.

Philippe Guimbert au milieu de ses parents Annie et Jacques Guimbert (Photo JCB)

Patron du SIRPA

Suite des extraits du discours du maire, Jean-Benoît Tisserand, lors de la cérémonie, pour résumer la vie militaire bien remplie du récipiendaire : « Faire le tour des qualités professionnelles que l’on a exigé de vous est un exercice déconcertant. Un manager sans hésitation. Un diplomate très certainement. Un stratège ça ne fait aucun doute, votre passage à l’école de guerre en témoigne. Un communicant, c’est moins connu, mais pourtant tout à fait exact. Vous avez dirigé le fameux SIRPA-Gendarmerie durant 3 ans de 2015 à 2018. Il s’agit du Service d’Information et de Relations Publiques des Armées. Sous votre impulsion, l’institution s’est ouverte au monde digital, aux réseaux sociaux, d’abord Facebook, puis Tweeter, Instagram, et même Linkedin. Nous saluons donc cette vie professionnelle riche, entre terrain et état-major, entre France et destinations plus lointaines, expérience jamais figée, métier très exigeant à la fois pour vous et pour votre famille : votre épouse native de Castres, Dominique, rencontrée lors de vos études à Saint-Cyr et bien sûr vos trois enfants, Matthieu, Marie et Benoît » .../...

« Aujourd’hui, nous souhaitons aussi distinguer en vous, l’homme de cœur, profondément ancré dans ce terreau romarimontain que vous n’avez jamais cessé de cultiver. Vous y revenez régulièrement. Vos parents Jacques et Annie, que je salue, sont des figures, des personnalités fort appréciées de nos concitoyens ».

Philippe Guimbert parmi les gendarmes présents à la cérémonie (Photo JCB)

Une retraite en pointillé...

Jean-Benoît Tisserand poursuit : « Je n’ai pas encore évoqué la figure de votre grand-père maternelle. Il vous a certainement donné la vocation militaire et la carrière qu’il avait lui-même embrassée. Il vous a transmis sa passion pour l’histoire que vous avez étendue à la géopolitique. Hélas, votre grand-père, mort trop tôt en 1979, n’a pas eu le bonheur et la fierté d’assister à votre entrée à Saint-Cyr. Vous lui avez rendu un hommage touchant récemment en vous rendant en famille à Zagan en Pologne, là où votre grand-père a été prisonnier de guerre 5 ans durant. La dernière dimension qu’il faut souligner à votre propos et qui justifie, d’autant plus, notre reconnaissance est celle de l’homme d’engagement. Votre retraite n’en est pas une en réalité. Vous avez rejoint l’association créée par un industriel de Chambéry André Payerne « Ma chance moi aussi » qui vient en aide aux jeunes issus des quartiers défavorisés de façon à rétablir l’égalité des chances. On vous retrouve aussi engagé auprès du cluster Eden, réseau de chefs d’entreprise désireux de concrétiser une souveraineté française dans le domaine de la défense et de la sécurité. Vous participez à la montée en puissance d’un savoir-faire français en capacité de créer des emplois et de devenir un acteur majeur dans nos exportations ». Rappelons ici que Philippe Guimbert a pris sa retraite en 2020 après avoir été, durant deux ans, patron des gendarmes de la Région Auvergne-Rhônes-Alpes.

Attaché viscéralement à Remiremont

Philippe Guimbert, Jean-Benoît Tisserand, maire de Remiremont et Christophe Naegelen député des Vosges (Photo JCB)


Suite au discours du maire, Philippe Guimbert a pris le micro : « Je tiens à vous remercier très sincèrement, Monsieur le Maire, pour votre invitation et pour l’honneur que vous me réservez ce soir en me remettant la médaille de la ville de Remiremont. J’en suis particulièrement fier et heureux. Merci pour vos sympathiques et chaleureux propos - par trop élogieux - que vous avez bien voulu tenir à mon endroit. Pour autant, je tiens à dire d’emblée qu’avant d’être le général Philippe Guimbert, je suis, je reste avant tout un enfant du pays parmi d’autres, attaché viscéralement à sa ville, peut-être parce que je l’ai quittée tôt, qu’elle a toujours constitué un point de référence dans ma vie nomade d’officier et bien évidemment qu’elle est associée à d’heureux souvenirs familiaux. Au-delà donc du caractère officiel de cette cérémonie, je ressens surtout son caractère convivial et familial au sens où nous appartenons tous à la grande famille romarimontaine. Sachez tout d’abord que je suis très ému d’être ici ce soir entouré de mes chers parents, Annie et Jacques et de membres romarimontains de ma famille. C’est toujours un grand plaisir de retrouver les siens, qui plus est à Remiremont » .../... « Je voudrais vous dire combien vous me faites plaisir ce soir, car, aux côtés de ma Famille, Remiremont fait partie de ma vie. Notre cité demeure, pour moi, un symbole de continuité, un point fixe en marge des vicissitudes de la vie et de la quinzaine de déménagements que nous avons eu avec mon épouse. En cette terre romarimontaine, je ressens toujours comme une impression de « temps suspendu » ... Cette belle cérémonie a pris fin après le verre de l’amitié partagé par les nombreux amis et connaissances de Philippe Guimbert. Propos recueillis par J.C Bigorne

32 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr