top of page

Flavigny/Benney – Thierry Lhermitte a dispensé un stage d’éthologie équine au "Ménil Saint-Michel ".

Les Français ont connu Thierry Lhermitte comme ce comédien doué et rencontré dans nombre de comédies culte : « Les Bronzés », « Le Père Noël est une ordure », « Un indien dans la ville », « Le dîner de cons », « les Ripoux », « Le mariage du siècle », « Papy fait de la résistance » et tellement d’autres.

Par contre, le monde de l’équitation, lui, a connu l’acteur sous une autre facette, celle du moniteur en éthologie équine, une passion qui l’a habité depuis près de 30 ans.


Une formation de deux jours pour des stagiaires du "Ménil Saint-Michel"


Venu de son Cantal, accompagné de son assistante en formation Lucie Fabry, le moniteur Thierry Lhermitte s’est vite senti chez lui, au sein des écuries du "Ménil Saint-Michel".

« C’est un véritable paradis, ici » a-t-il précisé avant de rencontrer ses stagiaires. Il faut bien admettre que ce centre équestre et ses 60 hectares de terrains, où ont vagabondé de nombreux chevaux en liberté, a de quoi séduire.

À noter, également, que c’est la première fois que Thierry Lhermitte vient en Grand Est pour donner cette formation.

Rencontre avec des stagiaires, légèrement intimidés

Après une petite tasse de café bien nécessaire en cette journée fraîche de mi-avril 2023, Thierry Lhermitte a fait connaissance de ses « stagiaires » du jour. Il leur a expliqué, tout d’abord, la théorie de l’éthologie équine en rappelant que celle-ci a permis aux cavaliers de comprendre mieux leur équidé.

Rapidement, le moniteur a su mettre mettre les stagiaires à l'aise en dialoguant avec eux et en utilisant directement un tutoiement libérateur.


« C’est au cavalier à s’adapter au cheval et non l’inverse. » a-t-il rappelé.

Sans entrer trop dans le contenu du cours du moniteur, ce dernier a expliqué que, pour obtenir cette harmonie indispensable, il faut se fixer des buts en se donnant des moyens


Respect, confiance et connexion sont les buts

Rendre confortable au cheval ce qui convient au cavalier et à contrario inconfortable ce qui ne convient pas; émettre des demande(s) par étapes (de la proposition à la réalisation en 4 phases); rester cohérent et ne pas donner des injonctions contradictoires, sont une partie des moyens qui ont été développés durant ce stage.

« Ce que j’enseigne, c’est un peu l’école primaire ou le collège de l’équitation. Créer une relation avec son partenaire est primordial, et même conseillé avant même de pratiquer ou de concourir » a précisé Thierry Lhermitte


Après la théorie, la pratique

Les chevaux et cavaliers ont pris place dans l’imposant manège pour recevoir les conseils individuels. Les participants ont réalisé du travail à pied, de la désensibilisation (passer à la hauteur de ballons ou sous une corde tendue), de la relation harmonieuse entre les deux partenaires… Pendant plusieurs heures, le stage a apporté des solutions adaptées à chacun.





(Photo Ménil Saint-Michel)

Des confidences rares du comédien, sur ce sujet.

Un peu comme pour conserver son jardin secret, Thierry Lhermitte ne se confie que rarement à la presse sur son activité-passion et parfois, même, comme à Deauville en octobre 2022, il a fait l’impasse sur le jeu des questions/réponses des journalistes.

Comme il l'a déjà confié antérieurement dans un autre stage "Les vedettes, ici, ce sont le chevaux".

(Capture écran du 19/20 France 3 Lorraine)

Avec Actuvosges.fr


Pourtant, cette fois et, parce qu’il a expliqué se sentir bien en les lieux, il s’est confié, en accordant même une interview en direct au journal le 12/13 h de FR3 Lorraine. Il a été tout aussi prolixe avec Actuvosges en répondant avec gentillesse et humour à nos interrogations.


Un stage de deux jours qui a réjoui les participants

Tout en douceur et en démontrant dans chaque geste et attitude son amour pour les chevaux, Thierry Lhermitte a conquis ses stagiaires qui sont restés appliqués durant toute la formation.

« C’est trop génial. Il y a plein de petites astuces auxquelles je n’aurais pas pensé et que je découvre aujourd’hui » a expliqué Mylène une des cavalières participantes.


« Je ne me rendais pas compte que je réalisais des mouvements qui posaient problème à mon cheval. Là, j’ai pris le temps de me poser et d’essayer de comprendre et du coup, cela va déjà mieux » a précisé Bérénice



Tous ont été ravis de cette formation et la médiatisation de celle-ci a démontré sur les réseaux sociaux qu’ils sont nombreux à être volontaires pour une prochaine séance avec ce sympathique moniteur.

Alors, Monsieur Lhermitte, vous revenez quand ?

Reportage et photos : Alain Reynders


Galerie photos

Photos Alain Reynders
































283 vues0 commentaire

Comments


Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr

bottom of page