top of page

Épinal – La 8e biennale d’art contemporain a démarré ses graffs à «la Plomberie», ce samedi.

Sur le site de la plomberie, les graffeurs ont installé leur matériel pour s’adonner à leur art. Portée par le collectif « Le 46 », la Biennale artistique a donné son coup d’envoi ce samedi.


Le Collectif 46

Ce dernier est un regroupement d’artistes urbains locaux et a pour but de promouvoir ceux-ci au travers de la mise à disposition d’ateliers au sein du site « La plomberie » unique immeuble dédié à l’art contemporain sur Epinal.

Cet endroit a une histoire par son passé industriel. Il a été créé au 19e siècle par Tschupp-Humbert. En ayant gardé ses sols bruts, des plafonds hauts perchés, ses portes métalliques interpellantes, l’ensemble a conservé son esprit, son architecture et son âme industrielle. Il s’inscrit donc comme une certaine logique, à être voué à l’art urbain.


L’édition 2022 va revisiter la «Culture urbaine».

Pour donner de la consistance à l’événement le Collectif 46 a invité une vingtaine d’artistes internationaux. Parmi eux, les spécialistes ont reconnu Zeso, Alone, Sismikazot, Kat&Action, Runs, Valer….








Le vernissage a eu lieu le vendredi 02 septembre en présence de nombreux artistes. L’ambiance musicale du week-end a été assurée par Greg Beat et des rappeurs de "Mc Connexion"

L’exposition sera visible jusqu’au 11 septembre.

Texte et photos : Alain Reynders

37 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr

bottom of page