Vosges – L’auteure loya, Laëtitia Reynders va présenter son 18e livre aux Imaginales.

Dernière mise à jour : 17 juin

Elle l’avait annoncé et la promesse a été tenue : le 18e livre de Laëtitia Reynders a été édité et est sorti ce 13 mai. Il sera présenté aux Imaginales, dès ce jeudi 19 mai, ainsi que l’ensemble de sa bibliographie.


La plus vosgienne des écrivaines belges

Laëtitia est certainement la plus Vosgienne des écrivaines belges. Loya, depuis quelques années, elle a souhaité s’imprégner de la région vosgienne pour y implanter son histoire, et même, pour cette 4e enquête, rapatrier son enquêtrice parisienne, Nora, sur ces terres de légendes. Sa série à succès a été très attendue et a, par ailleurs, rencontré le succès partout où l’auteure est passée depuis 2019.

« Les Vosges regorgent de lieux mythiques et d‘endroits de légendes. J’aime me nourrir de ces histoires pour construire mon récit. Mon héroïne va découvrir les Vosges, un peu comme moi, je les ai découvertes il y a quelques années. Au fil de la lecture, les Vosgiens verront, certainement, différemment des lieux qu’ils connaissent, pourtant bien. La Tête des Cuveaux, le Donon, la Tête des Faux, le Temple de Mercure d’Archettes, le Vallon Saint-Martin d’Escles…seront parcourus par Nora dans ce tome. Pour les non-vosgiens, je leur file indirectement des adresses de lieux à visiter absolument. Les Vosges ce ne sont pas que le Hohneck, la route des crêtes ou les pistes de skis ; il y a tant d’endroits particuliers à dénicher… » a confié Laëtitia

L'auteure lors de ses repérages au Temple de Mercure à Archettes (Photo Alain Reynders)

Un corps pouvait-il être placé dans les cupules de grès? Laëtitia a testé, in situ, cette éventualité (Photo Alain Reynders)

De Paris aux Vosges

« Faire revenir mon enquêtrice de Paris vers le « 88 » n’a pas été simple, parce que le fonctionnement des forces de l’ordre à Paris est assez différent entre la capitale et ce département ; notamment au niveau ces compétences territoriales. J’ai dû avancer en recoupant toutes mes infos et procédures par des gradés de la gendarmerie et de la police nationale ainsi que des spécialistes en droit pénal.

J’y parle aussi de l’escadron de Gendarmerie 25/7 de Remiremont, des secours héliportés Dragon 67, des villes d’Épinal, de Remiremont… Bref, tant d’endroits que j’ai parcouru de long et en large et dont j’avais l’envie de faire partager » a précisé l’auteure.

Le magnifique site des Cuveaux perché à 781 m d'altitude à Eloyes (Photo Alain Reynders)

Un succès au Forum de Saint-Louis, qui est de bon augure

Le roman est sorti le 13 mai lors du Forum du Livre de Saint-Louis et a rencontré directement le succès. Dès l’ouverture des portes, un lecteur a été présent pour obtenir le premier exemplaire de « Nora – The Dark Triade ». Il est venu de… Lille.

« Lille – Saint-louis, c’est 6 heures 30 ‘de route. Mais quand on aime, on ne compte pas. Et comme on a entendu que Laëtitia ne venait pas aux halliennales cette année et bien c’est nous qui sommes venus à elle » a déclaré François Ponchard , fidèle lecteur.


François Ponchard, son épouse et Laëtitia Reynders à Saint-Louis (Photo Alain Reynders)

Le résumé de ce tome :


2022 : 20 ans pour les Imaginales et 10 ans de carrière pour Laëtitia

Pour Laëtitia Reynders, l’année 2022 est assez particulière puisqu’elle va marquer, dans quelques jours, les 10 ans du début de sa carrière dans la littérature (juin 2012).

Nul doute que les vosgiens, les spinaliens qui l’ont adoptée lui offriront le plus beau des cadeaux par leur présence aux Imaginales. On a ouï dire, également, que des Belges feront expressément le déplacement pour l’occasion…

Jean-Philippe Rousselle

Nora - The Dark Triade édité chez Dklogue Editions

115 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr