Vosges – D’étranges traits lumineux qui ont une explication simple mais déroutante.

Le mois d’août est propice pour découvrir les étoiles filantes et nous avons été nombreux à en apercevoir. Pourtant, il y a quelques jours, un phénomène étrange a attiré l’œil de ceux qui ont la tête dans les étoiles : un trait rectiligne comprenant de nombreux points lumineux a pourfendu le ciel constellé. De quoi alimenter les conversations.


(Photo Starwalk.space)

Une pléiade de satellites alignés et tournés vers le soleil.

Point d’extraterrestres ou autre phénomène paranormal. Il s’agit « simplement » d’une multitude de satellites en orbite, appartenant au projet Starlink commandé par le milliardaire américain Elon Musk patron de Tesla. Ce sont 53 satellites qui ont été lancés le vendredi 19 août par la compagnie Space X, via leur lanceur Falcon 9. Le projet Starlink prévoit de mettre en orbite 42.000 satellites… Rien que cela !

Un train de satellites qui divise l'opinion.

Elon Musk et sa vision très personnelle de l'espace (Photo Businesblog.com)


Elon Musk a profité d’un vide juridique pour imposer ses appareils privés en orbite. Les astronomes ont dénoncé cette invasion qui va forcément gêner les observations astronomiques. Comme rien n’est réglementé pour l’’espace, Space X entend poursuivre ses lancements. Un nouveau train de satellites sera propulsé en orbite, à deux reprises, ce samedi 27 août. Le soleil qui se réflète sur leurs panneaux métalliques, permet à l'oe’l humain de les distinguer. En fonction de la météo et d’un temps clair, ils ont pu être observés ce 23 août vers 20 h 27 et une autre fenêtre de vue est possible le 24 août vers 21 h 45.


D’autres y ont vu une opportunité d’avoir l'accès à internet partout dans le monde.

(Photo Futura-science)


Certains coins du globe dépourvus d’Internet à haute vitesse ont vu, en ce projet, l’espoir d’obtenir l'accès à la toile rapidement. Au Québec, le projet Starlink a été soutenu par le gouvernement. D’autre part, l’Ukraine déconnectée par la Russie s’est raccordée à ce type de connexions pour bénéficier à nouveau d’internet. Plus de 150.000 Ukrainiens se sont tournés vers les satellites déployés par Starlink.

L’espace encore plus pollué par ces initiatives ?

À ce stade, l’espace est déjà souillé par plus de 23.000 objets recensés, auxquels vont s’ajouter les 42.000 satellites de Starkink et probablement, c’est à craindre, ceux d’autres firmes privées.

« C’est vraiment inquiétant au niveau sécurité. D’autant qu’on ne sait pas nettoyer l’espace » a rappelé l’astrophysicienne française Mathilde Gaudel.

L'astrophysicienne française Mathilde Gaudel (Photo site Mathilde Gaudel)


Ces actions ne sont pas encadrées et le vide juridique a profité au milliardaire. Seul un traité de l’espace, nommé « Outer Space Treaty » a été signé en 1967 par 100 états. Ce dernier précise, de façon assez laconique, que « l’exploration et l’utilisation de l’espace sont l’apanage de l’humanité toute entière ». En résumé, comme aucune loi ne régit l’occupation de l’espace, le milliardaire a considéré avoir un blanc-seing pour y faire ce que bon lui semble…

Nos ancêtres gaulois craignaient que le ciel ne leur tombe sur la tête. Et s’ils avaient raison ?

Alain Reynders

193 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr