Saint-Nabord - Sécurisation d'une intersection sensible

« La sécurité avant tout » c’est l’argument légitime de la mairie pour justifier le placement de cette barrière en bois.

L'intersection entre la rue Hautmantarde et le Chemin de la prairie (Photo Alain Reynders)


Il y a peu la mairie a fait installer, par ses services techniques, une barrière de protection en rondins de bois à l’intersection de la rue de la Hautmantarde et du chemin de la prairie à l'entrée du quartier résidentiel "Plein soleil".

Une protection à un endroit délicat

Il est vrai que cette protection a trouvé toute son utilité à cet endroit qui surplombe le jardin de la première habitation. La moindre sortie de route aurait précipité l’infortuné véhicule, dans le jardin situé 2 mètres en contrebas.

Le jardin en contrebas est désormais, lui aussi, protégé (Photo Alain Reynders)

Le brise-roche hydraulique en action (Photo de la Mairie de Saint-Nabord)

Un placement où l'esthétique a été allié à la sécurité

Les piquets d'acier enrobés de leur protection en bois (Photo Alain Reynders)

La barrière renforcée a été placée (Photo Alain Reynders)


Cette barrière naturelle, en rondins de bois a été placée à l’aide d’un brise roche hydraulique (ou marteau hydraulique) qui a agi à la manière d’un marteau piqueur à grande échelle. Cette façon de procéder a évité l’ajout de béton et a apporté une touche écologique à ce placement. Les montants en acier ont été enfoncés à 80 cm de profondeur et ont été insérés dans le rondins en bois verticaux, apportant une valeur ajoutée à l’esthétisme.

Alain Reynders

16 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr