top of page

Saint-Nabord - Raymond Noël nous a quittés.

Bien connu dans la cité pour ses différents engagements, Raymond Noël, est décédé vendredi 24 février dernier à l’Hôpital de Remiremont. Il allait avoir 100 ans.


Une vie exemplaire pour la jeunesse d’aujourd’hui

Né le 1er juillet 1923 à Remiremont, Raymond Noël est l’ainé d’une famille de 5 enfants. En août 1946, il épouse Marie-CIaire Perrin et 5 enfants sont nés de cette union.

Il a eu la douleur de perdre, son frère Pierre, ses deux sœurs Odile et Marie Renée, dont il était très proche. À la suite de son père, Roger Noël, il a pratiqué la profession d’expert-comptable et de commissaire aux comptes durant 45 années au sein de son propre cabinet, rue du Château à Remiremont, qu’il a quitté en 1988 pour une retraite bien méritée. Il est devenu, alors, expert-comptable honoraire. Déjà très occupé par ses fonctions professionnelles, il a exercé à Saint-Nabord quatre mandats municipaux dont deux en qualité de Maire de 1965 à 1977. Années durant lesquelles Saint-Nabord a connu une importante évolution démographique.

Il a été à l’origine de l’implantation de Polyfibres, devenu par la suite Montefibre, qui employait alors plus de 1200 personnes. Cette usine textile a fermé ses portes en 1977. Reconnu pour ses compétences "d’homme public" il a été décoré de l’ordre national du Mérite à la suite des nombreuses réalisations communales avec son équipe municipale. Homme de caractère, il a aimé rendre service, intéressé par toutes les activités et animations associatives de sa Commune. En retraite, il a exercé du bénévolat, notamment au sein de la Paroisse du Saint-Mont regroupant les églises de Remiremont, Saint-Etienne-les-Remiremont et Saint-Nabord.


Adhérent de l’association des anciens maires des vallées Moselle, Moselotte, il a aimé côtoyer ses collègues et amis. Ensemble, ils aimaient rappeler leurs nombreuses entreprises publiques pour le bien-être des populations concernées. Malgré ses engagements professionnels et municipaux, il a touours trouvé le temps de pratiquer le bricolage, dans tous les domaines, dont principalement la maçonnerie et la mécanique. Il était fier, à juste titre, du résultat de ses travaux. Il aimait montrer ses réalisations dont principalement une petite voiture à moteur pour ses enfants, une bétonnière pour ses travaux autour de sa résidence principale et le montage d’un imposant circuit de train électrique admiré par tous ses amis, enfants et arrières petits-enfants.

En retrait de ses activités professionnelles et publiques, il s’est passionné pour la réparation d’horloges et pendules auxquelles il a redonné vie. Ses nombreuses passions lui ont ouvert une vie sociale marquée très enrichissante dans laquelle il excellait. À propos de musique, Philippe Noël se souvient : « Dans sa jeunesse, papa apprendra la musique, il appartiendra au Club des mandolines de Remiremont en tant que violoncelliste. À la maison, accompagné de maman au piano, chacun de nous se souvient de leur prestation musicale tant appréciée ».

Très proche de sa famille, il a aimé choyer ses 13 petits-enfants et 38 arrières petits-enfants. Il aimait parler de son métier, de ses activités communales et des personnes qu’il a rencontrées au cours de sa très longue carrière. Après avoir résidé de nombreuses années au lieu-dit Ranfaing, il a entrepris la construction d’un pavillon pour sa résidence principale à Fallières. Il a toujours habité dans la Commune de Saint-Nabord qu’il chérissait particulièrement. Il a été très affecté par le décès de son épouse le 24 janvier 2018 à l’Ehpad du Chatelet à Remiremont dans lequel ils résidaient ensemble depuis le mois de décembre 2016. Entouré par les siens, il nous a quittés après une vie bien remplie et riche d’enseignements pour les générations futures.

Ses obsèques ont été célébrées mardi 28 février à l’Église de Saint-Nabord largement remplie.

Nous présentons nos sincères condoléances à toute sa famille.

Jean-Claude Bigorne

59 vues0 commentaire

Comments


Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr

bottom of page