top of page

Saint-Nabord - Présentation d'un nouveau logiciel de télégestion des réseaux d'eau

La municipalité de Saint-Nabord a présenté son nouveau logiciel de gestion des réseaux d’eau mis en place par la société Auzène de La Croix aux Mines

(Photo Alain Reynders)


C’est en présence de Jean-Pierre Calmels, maire de Saint-Nabord, Pascale Naulin adjointe à la communication, Valery Audinot, l'adjoint des travaux entourés des services techniques des eaux de la municipalité, que la présentation a débuté sous la houlette de Jean-Yves Auzène patron de l’entreprise du même nom, spécialisée depuis 2006, dans la construction de réseaux pour fluides.


Jean-Yves Auzène a expliqué aux élus les significations des différents graphiques (Photo Alain Reynders)

Un logiciel pointu et souple

Dans certaines contrées et même dans certains pays voisins (la Belgique, par exemple), l’eau est devenue une ressource vitale et soin utilisation de plus en plus règlementée. L’eau, s'est transformée en cet "or bleu" que les collectivités se doivent de protéger.

C’est dans cette optique que la municipalité de Saint-Nabord a décidé de mettre sous surveillance l’intégralité de son réseau. Pour ce faire, elle a confié le placement d’un nouveau système de pointe à Jean-Yves Auzène qui s’est attelé à fournir un outil de précision aux navoiriauds, en remplacement de l'ancien devenu obsolète.

« Tout d’abord, il faut se rappeler que le parcours du réseau sur la commune est assez complexe et qu’il a fallu s’imprégner de ses particularités pour arriver à ce beau résultat final. En matière de télégestion de réseaux d’eau, il y a surtout des questions importantes à identifier : les compteurs, le débit, le niveau des réservoirs. Désormais, avec cet outil, on a les réponses, instantanément» a précisé l’entrepreneur.


Cinq stations de neutralisation, distantes.

La production d’eau potable de la commune est distribuée par 5 sites (stations de neutralisation) : Fallières, Grately, Devant Chaumont, Gresifaing et la Rochotte. S’ajoutent à celles-ci la station de pompage de la Prairie et 2 sur-presseurs à la Croix Saint-Jacques et à la Feigne des Greves.


Jean-Yves Auzène désigne la station "Devant Chaumont". Les carrés bleus désignent les autres stations et leur éloignement les unes des autres (Photo Alain Reynders)


La distance entre ces sites et la complexité du réseau a nécessité cette télégestion qui surveille chaque site et rapatrie les informations immédiatement par radio et autres alertes aux services des eaux.

Grâce au logiciel, les services techniques pourront à tout moment, de jour comme de nuit détecter toute anomalie ou fuite sur le réseau. De même, des consommations excessives pourront être identifiées et expliquées. De la même manière toutes les données collectées, enregistrées et sauvegardées pourront permettre des analyses des données à n’importe quel moment de l’année et offrent la possibilité de revenir sur l’analyse de données anciennes.


(Photo Alain Reynders)

Un investissement de 17.748 euros HT

« Le système Topkapi est la « rolls Royce » des systèmes de télégestion et était la meilleure des solutions pour Saint-Nabord. Il va permettre d’enregistrer, voir, suivre, surveiller et intervenir rapidement sur les installations. L’approvisionnement en eau potable est, également, assuré et sécurisé par ce système de pointe » a conclu Jean-Yves Auzene

Un coût, effectivement, mais qui se verra vite compensé par une diminution sensible de la consommation, grâce à une surveillance accrue et professionnelle des réseaux en eau.

Alain Reynders

45 vues0 commentaire

Commentaires


Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr

bottom of page