top of page

Remiremont - "Les disciples de Saint-Pierre" en Assemblée générale (suite)

Suite du compte-rendu de l’Assemblée générale des pêcheurs membres de l’AAPPMA (Association Agréée de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique) de Remiremont



Tous les lots de pêche sont reloués pour cette année.

Le président Alain Mangel a également précisé lors de la lecture de son rapport moral : « Tous les lots de pêche sont reloués pour 2024. Depuis 2023, la pêche est autorisée, depuis la prise d’eau du canal de Bouzey à Saint-Etienne-les-Remiremont jusqu’au pont le Prieur, après, c’est toujours interdit sur tout le linéaire. J’ai une seule chose à vous dire je vous en supplie respecter les propriétés, quand vous enlevez un fil de parc remettez-le en place, car sans les locations ne pouvons pas aller à la pêche, ramasser vos boîtes d’appâts et canettes surtout dans les étangs de la prairie du Vouau, et à l’étang des Aulnes j’ai été appelé plusieurs fois par des pêcheurs, car il y avait vraiment des dépotoirs on ne peut pas accepter des choses pareilles, montrez que les pêcheurs sont de bons citoyens et respectez la nature ».

Alevinage, réciprocité et tarif des cartes de pêche

Le président de poursuivre : « Pour l’ouverture 2024, il a été décidé en réunion de comité que nous alevinerons 900 kgs de truites arc en ciel, qui seront réparties en trois fois un alevinage le 7 mars 300 kgs, le 28 mars 300 kgs, le 18 avril 300 kg. Concernant la réciprocité, vous pouvez toujours adhérer à l’URNE (Union Régionale Nationale du Grand Est) c’est une adhésion qui permet à chaque pêcheur s’acquittant d’un supplément de pouvoir pêcher dans 91 départements français ».

Des changements cette année pour les cartes de pêche : Carte adulte complète 87 € - carte adulte avec URNE 110 € - carte jeune moins de 18 ans 22 € - carte jeune découverte moins de 12 ans 7 € - carte découverte femme 40 € - carte hebdomadaire pour 7 jours 35 € - carte hebdomadaire pour 7 jours 21 € avec timbre CPMA, carte journalière 22 €. Depuis cinq ans, toutes les cartes passent par internet. Pour y accéder depuis votre ordinateur, affichez carte de pêche.fr, vous choisissez l’A.A.P.P.M.A. de Remiremont, la carte qui vous intéresse, et laissez vous guider, en ce qui concerne le guide de pêche, vous pourrez venir le chercher chez les dépositaires en présentant votre carte de pêche ainsi que le petit livret de la réciprocité. Les pêcheurs venant habituellement acquérir leurs cartes chez les dépositaires, pourront continuer de la même manière. Alain Mangel a remercié les vendeurs de cartes, le café restaurant du centre à Dommartin-les-Remiremont, Cora à Remiremont, Office de Tourisme à Remiremont, tabac-presse le Marigny à Remiremont. Ouverture de la pêche en 1re catégorie le 9 mars, ouverture du brochet le 27 avril, ouverture de l’ombre le 18 mai, fermeture le 15 septembre pour la rivière et le 13 octobre pour les étangs.

L’étang de la Demoiselle reste fermé.

Le président Alain Mangel est ensuite passé au rapport moral relatif à l’étang de la Demoiselle : « Je remercie Albert Audoux pour le travail qu’il a fait cette année, les poubelles et la tonte de l’herbe de l’étang, je n’oublierai pas les gardes particuliers qui viennent faire des contrôles à l’étang. Je vais revenir sur la pollution qui à causé la mortalité de tous les poissons, tout d’abord, c’est la société des pêcheurs à la ligne de Remiremont qui a payé l’équarrissage. J’en profite pour remercier les agriculteurs, proches de l’étang, Benoît Couval et Guillaume Remy pour le travail qu’ils ont fait, car il fallait prendre le container à l’étang pour l’emmener jusqu’à la ferme à Olichamp le 14 février puis le 20 février et je remercie également la ville de Saint-Nabord de nous avoir prêté un container. Nous avons ramassé pendant une quinzaine de jours environ une tonne de poissons pour un total de 52 heures à l’épuisette et la brouette. Je reviens sur ce qui c’est passé, il manquait 40 cm. d’eau en début janvier, ensuite une grosse pluie pendant 3 jours, une semaine avant le début de la mortalité l’étang à gelé assez fort, juste après ce qui a provoqué un stress chez les poissons, un phénomène qui à pu causer des dégâts. Les premiers poissons à mourir étaient des carpes qui vivent en mode hibernation l’hiver, ensuite tous les autres poissons brochets, perches, tanches. D’après différentes analyses réalisées par le laboratoire vétérinaire de Vesoul et le laboratoire vétérinaire de Polony spécialisé en ichtyologie les résultats n’indiquent pas de pollution organique. Nous ne savons pas la cause de cette mortalité, mais plusieurs thèses sont plausibles (désoxygénation des eaux, modification brutale des paramètres de l’eau), pour conclure les poissons de la Demoiselle seraient tous mort par manque d’oxygène. L’étang ne sera pas ouvert pour 2024 des travaux vont être entrepris, les moines et les digues, si tout va bien, car il faut savoir que l’étang n’est pas classé, ni en eau close, ni en eau libre, et que pour faire les travaux, il faut qu’il soit classé. La demande de classement a, déjà, été engagée par la Communauté de Communes de la Porte des Vosges Méridionale ; un technicien hydraulique est déjà venu à l’étang et des géomètres en fin d’année. On devrait avoir des nouvelles prochainement, avec une ouverture, je l’espère, en 2025. L’alevinage qui était commandé pour l’étang a été déversé dans les étangs de la Prairie du Vouau, au plan d’eau de Remiremont et à l’étang de Vecoux, 100 kg de carpes, 150 kg de tanches, 150 kg de gardons ».

Propos recueillis par J.C Bigorne

24 vues0 commentaire

Comentários


Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr

bottom of page