Remiremont – le stade prêt à accueillir les compétitions de fin mai 2022.

On en parle depuis tellement longtemps que les romarimontains devraient être heureux de savoir que le stade est, enfin, prêt et devrait recevoir les homologations nécessaires dans quelques jours.

Le stade, opérationnel, attend son homologation la semaine prochaine (Photo Alain Reynders)

Une mise au point technique avant homologation

Ce vendredi matin les derniers réglages ont pu mettre un terme aux polémiques qui ont entouré l’utilisation du stade. Il est vrai qu’il a été frustrant de posséder un si bel outil dédié au sport, inauguré il y a 20 mois et ne pas pouvoir l’utiliser ni en entraînement ni en compétition.

Pour faire bref et balayer ces tergiversations il y a lieu d’expliquer succinctement la situation

« Lorsque le stade nous a été présenté comme étant conforme, on s’est vite rendu compte qu’il serait impossible d’obtenir les validations de fédérations et autres organismes. En effet, il y avait des petites choses qui n’étaient pas réglementaires pour être validées. Un petit souci par ci, un petit souci par là et la somme de ceux-ci rendaient le stade invalide aux compétitions » a précisé Lionel Thiriat représentant de l’Athlé Vosges Pays de Remiremont.

Lionel Thiriat, sur place avec les services techniques de la ville pour les dernières vérifications (Photo Alain Reynders)


Le maître d’œuvre ayant son siège d’entreprise à Aix-les-Bains n’a, apparemment, pas été suffisamment attentif, ou présent voire réactif pour anticiper les écueils. Depuis les services techniques de la ville et les membres du Club d’athlétisme ont fait cause commune pour œuvrer à la remise en conformité du stade.

« Il nous restait encore à régler le problème du sautoir de la perche. Les poteaux qui, à la base, doivent coulisser aisément étaient freinés par des tiges filetées qui dépassaient et heurtaient le chariot porteur du poteau. Le chariot en lui-même a aussi présenté un souci de stabilité. Depuis le problème a été réglé et tous les essais réalisés ont permis de tirer un trait sur les problèmes. Et nous en sommes heureux. » a ajouté Lionel Thiriat


Les services techniques ont trouvé la solution pour les poteaux du saut à la perche (Alain Reynders).

Le chariot "noir" a été remplacé par le bleu plus adapté pour la stabilité des poteaux et le déplacement dans les rails (Photos Alain Reynders)


Tous les obstacles semblent franchis

Tous les points de contrariété, soulevés par Pierre Beretta, dans son courriel au maire daté du 12 avril 2022 ont, semble-t-il, été tous solutionnés depuis.

Sur l’entrefaite, durant notre présence sur place, la directrice des services techniques de la ville de Remiremont est venue constater les avancées et les solutions trouvées.

Même la barre montée à différentes hauteurs a montré sa fiabilité aux tests (Photos Alain Reynders)

Toujours selon les propos de Lionel Thiriat, lorsqu'il a joint, par téléphone, le délégué de la Fédération, ce dernier s’est dit ravi de savoir que tout est en ordre et a réitéré sa confiance au représentant de l'Athlé Vosges, connu pour sa rigueur en termes de conformité. Dans le courant de la semaine du 10 mai, ce délégué viendra constater de visu et devrait permettre la tenue des compétitions du 21 et 26 mai au Stade Béchamp en homologuant la structure.

Une nouvelle vie sportive s’ouvre pour le stade romarimotain.

Alain Reynders

18 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr