Remiremont – L’accès à la cantine scolaire ramené à un euro pour les familles à faibles revenus

Lors du Conseil Municipal de ce 31 janvier 2022, Anne-Marie Dulucq, l'adjointe au maire,en charge de l'éducation, a fait part de la proposition emblématique prise (et entérinée par le conseil à l’unanimité) de ramener le coût de la cantine scolaire à un euro symbolique pour les familles dites «à revenus modestes ».


(Photo d’illustration Alain Reynders)

Une décision sociale d'importance

Cette disposition sera certainement bien accueillie par les ménages concernés ou encore les familles monoparentales ou travaillant à temps partiel ou encore pour celles présentant une certaine précarité

Cette stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté a été lancée dès 2018 a précisé l’adjointe. Dans ce contexte une possibilité s’est présentée de pouvoir offrir, grâce à un partenariat contractuel avec l’état, des repas au restaurant scolaire au prix de un euro pour toutes les familles dont le quotient familial est de 400 ou moins.

Qu’est-ce que le quotient familial ?

Le quotient familial est un outil de mesure des ressources mensuelles. Il tient compte à la fois des revenus professionnels et/ou de remplacement (indemnités, par exemple), des prestations familiales mensuelles perçues et de la composition de la famille. Ce dernier se calcule en divisant les revenus imposables d'un foyer par le nombre de parts fiscales. Un quotient familial de 400 ou moins est réservé aux revenus les moins élevés.

A combien revient un repas au restaurant scolaire?

Le conseil a voté unanimement en faveur de cette démarche (Photo Alain Reynders)


Jean-Benoît Tisserand, le maire, a précisé qu’à ce jour et il faut le savoir, un repas au restaurant scolaire coûte réellement 11.75 euros (ce montant est obtenu en tenant compte des coûts d’achat des aliments, parfois bio et souvent issus de la production locale, des infrastructures, du personnel et des encadrants mais aussi de la création d’un nouvel espace imposé par le respect des règles sanitaires toujours en vigueur) . L’intervention de la commune sur ces 11.75 euros est de 8 euros/repas. Le reste, soit 3.75 euros est pris en charge par les parents.

Donc, pour les foyers concernés, la dépense est ramenée de 11.75 euros à 1 euro puisque l’état, par la signature de ce contrat l‘engageant pour au moins trois ans, prend à sa charge les 2.75 euros restants et ce pour plus ou moins 42 enfants touchés par cette disposition.

« En définitive la trésorerie municipale n’est pas impactée et la démarche s’inscrit dans ces prises de décisions importantes, symboliques et emblématiques, souhaitées par la vile et qui sont surtout des coups de pouces nécessaires pour ces familles » a-t-il conclu

La mise en application de cette résolution sociale sera effective dès le retour de congé de février 2022.

Alain Reynders

13 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr