Remiremont - Hôpital - Maternité. L'Ademat-H a donné rendez-vous aux candidats des législatives.

Dernièrement, l’Ademat-H a donc organisé une réunion informative au Centre Culturel Gilbert Zaug en donnant la parole aux candidats se présentant aux prochaines élections législatives, afin d’entendre leurs analyses et propositions touchant à la problématique de la santé dans notre pays et particulièrement au Centre Hospitalier de Remiremont.



Une quinzaine de minutes pour s’exprimer et échanger

Cet article fait suite à celui de fin mai (rubrique Remiremont). Le vendredi 27 mai, en soirée, les membres du bureau de l’Ademat-H, le président Jean Pierrel en tête, ont organisé une réunion spéciale élections législatives au Centre Culturel Gilbert Zaug.

Une rencontre qui n’a pas laissé indifférents les quelque deux cent participants. Entre leurs plaidoyers et les échanges avec le public, chacun des candidats présents disposait d’une petite quinzaine de minutes pour s’exprimer.

Sur les huit candidats postulants pour la 3e circonscription ils furent six à être présents à cette soirée : Anne Caroline Erb, Marina Colin Duparcq, Pierre François, Christophe Naegelen, Béatrice Pierrat et Stéphanie Villemin.



A quelques semaines des prochaines élections législatives les candidats se sont exprimés sur les principaux sujets touchant l’actualité du monde de la santé : la politique de la santé, la T2A notamment, l’hôpital, la médecine de ville, les maisons de retraite,...

Dans l’ensemble, les constats furent partagés : la nécessité de supprimer le pénalisant "numerus clausus", la remise en cause de l’efficacité des ARS (Agences Régionales de Santé), l’impérieuse nécessité d’attirer des médecins dans les déserts médicaux, la volonté de maintenir des Services d’Urgences, de préserver notre hôpital et ses services... Les lourdeurs administratives de tout ordre, et à tous les niveaux, sont également revenues sur les lèvres de plusieurs postulants. Certains intervenants ont insisté sur la réintégration urgente des soignants suspendus à cause de la crise sanitaire, pendant que d’autres évoquaient les milliers de lits fermés durant le dernier quinquennat du président Emmanuel Macron.

La proposition consistant à imposer aux étudiants en médecine un contrat de cinq ans dans des déserts médicaux en échange d’une aide financière des études est sujette à discussion pour certains. La question récurrente de la psychiatrie dans les Vosges a été à plusieurs reprises évoquée. A ce propos, l’un des candidats a bien insisté sur le mal-être de bon nombre de nos concitoyens suite à la crise sanitaire à laquelle il faut ajouter le récent conflit en Ukraine. Une personne de l’assemblée a profité de cette réunion pour rappeler que la Médecine Préventive disposait d’une antenne à Épinal et qu’il n’était plus impératif de se rendre à Nancy. Un candidat a également insisté sur la prise en compte du handicap dans sa globalité.



Au passage, précisons que la candidate Béatrice Pierrat (Europe Écologie les Verts) a profité de cette réunion pour présenter un diaporama expliquant le programme, au niveau national, de la toute nouvelle formation politique Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale.

Jean-Claude Bigorne

7 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr