Remiremont - A propos de la conférence du colonel Henri Ortholan.

Vendredi 3 septembre dernier, le colonel Henri Ortholan a donné une conférence fort intéressante au Centre Culturel Gilbert Zaug sur l’histoire du général Humbert natif de Saint-Nabord. Devant une salle bien remplie, il a récapitulé l’histoire du général en question en s’appuyant sur un diaporama largement documenté.


Reproduction du portrait du Général Humbert

Présentation du livre « Le général Humbert (1767-1823), héros de l’Irlande »

Cette conférence, organisée par la Société d’Histoire de Remiremont et de sa Région, fut de l’avis des participants bien enrichissante. Notons la présence d’un petit groupe de reconstitution des Vosges Napoléoniennes de Golbey. Plusieurs articles, et textes, divers, ont déjà été écrits sur le général Humbert. Aujourd’hui, force est de constater qu’avec son livre titré « Le général Humbert (1767-1823), héros de l’Irlande » Henri Ortholan a détaillé la vie du général Humbert de sa naissance jusqu’à sa mort. À travers cet article, nous résumerons la vie du général natif de Saint-Nabord en nous appuyant sur le diaporama présenté lors de la conférence.


Henri Ortholan et Stéphane Heilli, président Société d’Histoire de Remiremont et de sa Région (Photo JCB)

Né le 22 août 1767 à la ferme de la Couare

Henri Ortholan a d’abord présenté l’arbre généalogique d’Amable Humbert. Précisons pour commencer, que le colonel Ortholan a réalisé un intense travail de recherche en se documentant aux Archives Municipales, mais aussi à l’extérieur du département, au SHD, aux archives nationales, à l’étranger. En résumé à partir du diaporama :

« Rien sur sa jeunesse, sauf des rumeurs; A peut-être appartenu à la garde nationale de Lyon; S’engage dans le 13ème bataillon de volontaires des Vosges, à Épinal, début août 1792, à 25 ans ; Ne peut être suivi avec certitude qu’à partir de cette date ; Élu capitaine, puis lieutenant-colonel en second du bataillon ; Rejoint avec son bataillon Haguenau, puis la place de Mayence ». A partir de cartes présentées sur le diaporama, il est intéressant de suivre les différentes batailles, notamment celles de Vendée. Le chef d’Humbert est blessé à Torfou le 19 octobre 1793 et Amable prend le commandement du bataillon, ce qui décidera de sa carrière.


(reconstitution en maquette de la ferme de la Couare (Office du tourisme de Remiremont et Plombières les Bains)

Amable Humbert promu général

Henri Ortholan a interpellé l'auditoire : « Amable Humbert promu général : sur le champ de bataille ? Mais quelle bataille ? Rien ne correspond : ni dates, ni événements, ni lieux ; seule date sûre : 20 germinal an II (9 avril 1794), décision du Comité de salut public à Paris » - « Humbert en pleine chouannerie : négociations avec le chef chouan de Boihardy (décembre 1794) ; paix de la Jaunaye (Vendée) 17 février 1795 ; paix de la Mabilais (Bretagne) 20 avril 1795 ; aucune ne sera respectée ! Débarquement d’émigrés à Quiberon (27 juin – 27 juillet 1795) » - Juin 1796, pacification de la Vendée et de la Bretagne : janvier 1796, réunion des armées de l’Ouest, de Brest et des côtes de Cherbourg en une armée de l’Océan commandée par Hoche), armée de l’Océan libérée pour d’autres opérations ; projets contre les îles britanniques ».

L’enjeu de l’Irlande

Henri Ortholan de poursuivre : « Irlande catholique face à une Angleterre « protestante » ; un projet ancien (Louis XIV et Jacques II) ; plusieurs expéditions et tentatives aux XVIIe et XVIIIe siècles ; rivalité navale entre la France et l’Angleterre ; France en guerre contre l’Angleterre depuis février 1793 ; l’Irlande ? Talon d’Achille de l’Angleterre ? » - « Les Irlandais-Unis : mouvement indépendantiste créé en 1791 par un directoire, dont Theobald Wolfe Tone ; projet de descente d’Humbert (début 1796), de Hoche… ; 19 juin 1796, décision du Directoire pour une expédition en Irlande ; contacts pris par les I-U avec le Directoire, juillet 1796 ; Wolfe Tone, O’Connor, Fitzgerald ; Madgett, Clarke ; Hoche, Carnot ».

Les cartes présentées par le conférencier ont clairement expliqué tous les itinéraires empruntés par le général Humbert et ses troupes en partant de la Bretagne jusqu’à l’Irlande. Échec de l’expédition à cause de la tempête, Amable échappe à un naufrage à son retour. Puis : « Campagne d’Allemagne : Humbert sous les ordres de Hoche à la tête de la Légion des Francs ; Victoire de Neuwied (17 avril 1796) ; Humbert vainqueur à Nassau ».

Amable Humbert se marie en 1797.

En 1797, le général Humbert unit sa destinée, semble-t-il, à Magdalena von Greiffenklau qui ne survit pas (elle décède en mai 1798.).

« Nouveau projet de débarquement en Irlande ? Coup d’État du 18 Fructidor an V (4 septembre 1797) ; séjour de la Légion des Francs à Paris (septembre 1797) ; dissolution de la Légion des Francs à Strasbourg ; mort de Hoche (19 septembre 1797 en Allemagne) ; Humbert retourne en Bretagne début 1798.

Deuxième expédition d’Irlande

Henri Ortholan poursuit l’histoire de Amable Humbert : « Mai et juin 1798, nouveaux soulèvements en Irlande ; 19 juin: décision du Directoire de lancer une nouvelle expédition ; Général Hardy désigné comme chef ; quatre composantes : La Rochelle, Brest, Dunkerque et le Texel ; désignation d’Humbert pour la Rochelle (s’y trouvait le 17 juillet) ; troupes: un millier d’hommes, trois pièces de 6 ; trois frégates : concorde, Médée et Franchise (cne Savary) ; 6 août : départ de La Rochelle ».


Naufrage du vaisseau "Les Droits de l’homme", à bord duquel se trouvait le général Humbert

Le livre en vente à Remiremont

Il est possible de se procurer l’ouvrage écrit par Henri Ortholan, avec le concours de Cécile Déjardin, « Le général Humbert (1767-1823), héros de l’Irlande » sur place à Remiremont, à la librairie Lire-et-Écrire, ou bien en ligne sur le site de l’éditeur : www.olizel.com. Format de 15,5 x 23,5 cm, livre de 400 pages au prix public 27 €.

La suite, dans un prochaine article

J.C Bigorne

8 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr