Jarménil – Que se passe-t-il au village ?

Le village, d’habitude paisible, doit faire face, depuis quelques semaines à des incivilités récurrentes. Le maire a été obligé de prendre des mesures et de porter plainte à la gendarmerie.

Le rond-point à partir du piton rocheux (Photo Alain Reynders - décembre 2021)

Incivilités, dégradations, insultes… Le quotidien des chamérois.

Un arrêté municipal interdisant tout rassemblement de plus de 3 personnes a même été pris en août 2022.

La récurrence de ces faits a conduit le, maire, Dominique Pagelot, à prendre un arrêté inédit pour un petit village, en date du 5 août.

Ce dernier a repris, entre autres :

« Considérant qu’il convient de prévenir les désordres et nuisances portant atteinte au bon ordre, à la sûreté, à la tranquillité et à la salubrité publique dans les espaces publics ; »

Et d’arrêter que :

« Les rassemblements de plus de 3 personnes sont interdits tous les soirs de 22 h 30 à 06 h du matin dans les espaces publics de la commune ainsi que la consommation d’alcool dans ces mêmes lieux. »

Pareil coup de semonce aurait dû porter ses effets… Que nenni !

La mairie de Jarménil, une municipalité, d’habitude sereine (Photo A. Reynders - août 2020)

Depuis août, la situation ne s’est pas améliorée.

Les choses n’ont pas changé. Pire, elles ont même pris une autre tournure, très récemment.

Bien que les auteurs des premières dégradations ont été identifiés, d’autres incivilités ou actes irréfléchis ont encore été commis, probablement dans la nuit du 08 au 09 octobre.

Un rocher de 300 kilos a été arraché à son piton surplombant la D 42 et la D159. Il a dévalé une pente abrupte pour atterrir sur un rond-point habituellement très fréquenté.

« Ce rocher a roulé jusqu'au rond-point et aurait pu causer un accident grave. Des employés du département ont sécurisé les alentours du rocher avant de venir le chercher avec une grue. J'ai déposé une plainte à la gendarmerie devant la gravité des faits » a rappelé le maire dans un post sur la page facebook de sa mairie.


Le maire Dominique Pagelot, interpellé par ces actes malveillants (Photo Alain Reynders - archive 02/2020)

Une situation tendue dans la localité

L’atmosphère est telle dans la municipalité que le maire s’est vu contraint de prévenir, à nouveau ses administrés ce 19 octobre, via les réseaux, par le texte suivant :

« Suite aux dégradations, insultes, incivilités, vols., rencontrés sur la commune, il est fortement conseillé aux victimes ou témoins, de déposer plainte auprès des services de Gendarmerie pour permettre de faire avancer la résolution de ces problèmes.» (sic)

Des faits étonnants pour une municipalité d’à peine 500 habitants où, d’habitude, il y fait bon vivre.

Alain Reynders.

740 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr