Epinal - Le RAEG défait sur son terrain par Saint-Dié.

Ce derby vosgien avait une certaine importance pour les deux meilleures formations du département

(Photo Alain Reynders)

Un match à enjeu

Le SDRB XV Saint-Dié-Raon-Baccarat s’est déplacé avec l’espoir de réaliser « un truc ». De son côté, le RAEG était déterminé à remporter les points devant son public venu nombreux en cette journée dominicale ensoleillée. Cette confrontation a mis en présence deux prétendants à la montée. C’est dire si l’enjeu a été important.


L'entrée des équipes sur le terrain (Photo Alain Reynders)

Le coup d'envoi donné par Valou en présence de Stéphane Viry, député des Vosges

Les équipes sont entrées sur le terrain au petit trot pour les Déodatiens tandis que les « bleus et jaune » d’Épinal ont eux été accompagnés par des jeunes enfants jusqu’au rassemblement sur la pelouse.

Le coup d’envoi a été donné par Valentin Michel dit « Valou » accompagné de Stéphane Viry, député des Vosges, grand amateur de sport. Peu avant la rencontre, Valou se disait confiant pour ses coéquipiers, mais aussi méfiant quant à la volonté affichée par les déodatiens.

Le coup d'envoi donné par Valou , assisté de Stéphane Viry, député des Vosges (photos Alain Reynders)


Saint-Dié dominant dès l'entame de la partie

D’ailleurs, ces derniers ont imposé leur domination d’entrée de jeu, traversant les lignes spinaliennes qui ont eu du mal à tenir le choc. Après 20 minutes, les visiteurs ont réussi deux essais et transformé les pénalités. La première période s’est terminée avec un club d’Epinal groggy.

(Photo Alain Reynders)

L’entame de la seconde période a montré un autre visage. Rapidement, les locaux ont marqué un essai et le jeu s’est durci au point que des frictions ont eu lieu entre différents joueurs. Des exclusions ont eu lieu dans les deux camps. L’apaisement n’a duré qu’un court moment. Un plaquage à la gorge réalisé par Duroc a ravivé les tensions. Le match a été interrompu afin de retrouver un peu de sérénité. Le reste de la partie sera mise à l’avantage de Saint-Dié qui a géré intelligemment l’avance. Le score sans appel de 23-7 a été entériné, dans la douleur pour les uns, dans la joie pour les autres.

Le SDRB XV recevra Châlons-en-Champagne tandis que le RAEG accueillera Thann, le week-end prochain.

(Photo Alain Reynders)

Valou avait raison de se méfier, les rugbymans de Saint-Dié ont bien été les plus forts en ce dimanche.

Et pour Valou, où en est-on ?

Stéphane Viry, député des Vosges, Valentin Michel dit "Valou", Thomas Bourguignon, dirigeant du RAEG (Photo Alain Reynders)


Toujours aussi souriant et confiant Valentin venait de passer une soirée avec Stéphane Brogniart, la veille du match. De quoi gonfler le moral à bloc pour ce rugbyman-marcheur.

« Je vais bien, je me suis habitué aux chaussures que je vais utiliser et m’entraîne toujours autant. Il y a peu j’ai fait des distances en accélérant la cadence et tout s'est bien passé. Pour la logistique, également, tout s’est mis en place jusque Montpellier. Je serai accueilli partout jusque là. Maintenant, on va voir combien de temps, je vais mettre pour y arriver et ensuite je continuerai à chercher l’hospitalité pour le reste du tour. Le départ, c’est pour bientôt»


Valou et Laetitia Reynders, l'écrivaine loya venue soutenir le RAEG et encourager Valou (Photo Alain Reynders)


Rendez-vous le 09 avril sur la Place des Vosges à 11 heures pour assister au départ fictif de ce jeune sportif courageux qui veut démontrer que tout reste possible après avoir subi un AVC. « En avant Valou »

Alain Reynders

107 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr