top of page

Eloyes - Une cérémonie du 11 novembre soutenue par la présence de nombreux jeunes

Dernière mise à jour : 15 nov. 2023

Une trêve météorologique a permis une commémoration du 11 novembre sans intempérie. À la satisfaction des anciens, de nombreux participants se sont déplacés pour rendre les hommages.

Une gerbe a été déposée par les enfants de l'école élémentaire, entourés d'André Jacquemin, le maire, de l'adjudant chef Franck du 1er Tirailleur d’Épinal et de l'Adjudant Petitjean des Sapeurs-pompiers.

Une assistance recueillie devant le monument aux morts

En amont de la cérémonie d’Eloyes, un service religieux a été tenu à l’Église Saint-Maurice d’Arches à la mémoire des victimes militaires et civiles des deux guerres, TOE et Opex mortes pour la France.

À Eloyes, dès 11 heures, comme de coutume, c’est en cortège, à partir du haut de la rue Charles de Gaulle, que les musiciens du «Marching-Band des Sans Pistons » ont convergé, en musique vers le monument aux morts, entraînant dans leur sillage, les représentants des pompiers et les enfants de la Jeune Garde.



Une courte déambulation dans le centre avant de rejoindre le lieu de la cérémonie

Ensemble et en ordre, ils ont rejoint la place du 23 septembre 1944, où les élus de la municipalité, en nombre, les ont attendu avec les représentants de la gendarmerie, des porte-drapeaux, du public et de Jean-Pierre Schmaltz officiant en tant que Maître de cérémonie.

Une cérémonie solennelle suivie par des enfants en nombre

Celle-ci a débuté par le lever des couleurs, en charge d’Alain Bernier le brigadier-chef principal de la localité.

Jean-Pierre Schmaltz adjoint au maire.

Amélie Sempiana, adjointe au maire


Dans la foulée, le relais a été cédé aux enfants de l’école élémentaire qui ont lu le message de l’Union française des associations de combattants et de victimes de guerre (UFAC) ; puis cela a été au tour de Jean-Pierre Schmaltz, adjoint au maire et par Amélie Sempiana, adjointe à la communication, de lire le message du Ministre des Armées et de la Secrétaire d'Etat auprès du Ministre des Armées chargée de la Mémoire et des Anciens Combattants.

Les jeunes de l’école élémentaire se sont succédé pour lire un poème avec une grande concentration.

Une partie des édiles

Les porte-drapeaux

Les enfants de la Jeune Garde d'Eloyes


Ensuite André Jacquemin, le maire, l’adjudant Petitjean des sapeurs-pompiers accompagnés de l’Adjudant-chef Franck du régiment du 1er Tirailleurs d’Epinal, de Pierre Pellenz président des AFN ainsi que de deux élèves de l’école élémentaire, ont déposé une gerbe au monument aux morts. Dans leur pas, les enfants de « La jeune garde » ont garni les vasques de bouquets fleuris.

La sonnerie aux morts a été entonnée par les « Sans Pistons ». Celle-ci sera suivie d’une minute de silence. C’est la Marseillaise interprétée par le groupe local qui a clos la cérémonie.

Le bleuet de France arboré sur nombre de poitrines

Cette fleur symbolique est de plus en plus présente dans les commémorations. Elle est devenue le symbole d’une œuvre caritative œuvrant à lever des fonds au profit des blessés de guerre et des victimes du terrorisme.



Un retour à l'Espace culturel

À la fin de la cérémonie, tous les participants sont repartis, en cortège et en musique jusqu’à l’Espace culturel.

En ce lieu, le maire a rappelé, ô combien, ce type de cérémonie avait son importance en cette période de plus en plus troublée. Il s’est réjoui de la grande assistance et a remercié tous les intervenants et tout spécialement les jeunes de l’école élémentaire et de la Jeune Garde.

Texte : Alain Reynders

Photos : Christian Renard pour Actuvosges

132 vues0 commentaire

Comments


Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr

bottom of page