top of page

Eloyes - Renée Didelot, une vie bien remplie

Bien tardivement, nous avons appris le décès de Renée Didelot, une femme ne laissant personne indifférent, empreinte de la notion d’engagement au service de son prochain, toutes générations confondues.



La Jeune Garde et la famille Didelot

Qui ne connaissait pas Renée Didelot, son mari, Jacques et leurs enfants à Eloyes ? Décédée à l’automne dernier, Renée Didelot a eu à maintes reprises l’occasion d’échanger avec le signataire du présent article sur un sujet où un autre. Nous nous devions de revenir sur la vie de cette Dame engagée et avenante. Née en 1931 à Eloyes, Renée Claudot, de son nom de jeune fille, a pris pour époux Jacques Didelot en 1950. De cette union sont nés trois enfants Philippe, Michèle et Hervé. Au fil des années, la famille s’est agrandie avec sept petits-enfants puis dix arrières-petits enfants. Professionnellement, Renée Didelot a travaillé à la Poste jusqu’à sa retraite. Dans l’édition de "l’Echo des Vosges" du jeudi 26 février 2015, un long article avait été consacré à La Jeune Garde d’Eloyes, section gymnastique, avec notamment la création du « challenge Jacques Didelot ». Reprenons un court extrait dudit article : « Né en 1921, décédé en mai 2014, Jacques Didelot consacra 67 années de sa vie avec zèle et générosité à son club de gymnastique. Il avait 26 ans quand il reprit les rennes de l’association et c’est avec une égale ferveur et toujours la même passion que Jacques Didelot s’impliqua dans cette association. «Quand il a débuté dans notre ancien local, rue des Chênes (actuellement la chambres mortuaire), on n’avait pas le matériel qu’on a aujourd’hui dans les gymnases. Mon mari travaillait, il était prof de dessin industriel au lycée du Parmont, mais la gymnastique pour lui, c’était tout. Il y allait trois soirs par semaine et tout le mercredi après-midi. Il aimait encadrer, s’occuper des jeunes » C’est avec une bouleversante émotion que son épouse, Renée Didelot évoque l’engagement de son mari. « Il gardait tout : les coupures de journaux, de multiples cahiers où il notait les comptes-rendus de réunion, les photos, certains courriers aussi… », déclarait encore Renée Didelot ».

Savoir s’engager

Renée Didelot, suite au décès de son mari, a repris le flambeau de la présidence de la Jeune Garde, section gymnastique, jusqu’à ce qu’elle passe le relais à l’une de ses petites filles. Dynamique, toujours active elle s’est également investie auprès de l’Ehpad d’Eloyes en prenant la présidence de l’Amicale des résidents de la Maison de Retraite. De son vivant, elle était toujours présente lors des nombreuses manifestations qui rythment la vie de la Maison de Retraite de la cité loyate.

Bien que tardives, nous adressons nos sincères condoléances à toute sa famille.

Jean-Claude Bigorne

101 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr

bottom of page