top of page

Eloyes – Opération sauvetage menée par l’AAPPMA sur le canal Tenthorey.

Chaque année à pareille époque, le canal Tenthorey est traditionnellement vidangé pour désensablement et travaux. Ces démarches ont imposé de vider l’eau du canal avec le risque de priver les poissons de leur milieu naturel et vital.

Le canal Tenthorey (Photos AAPPMA Eloyes)

Une opération qui a débuté par une vidange lente...

Les bénévoles de l’AAPPMA locale ont donc été sollicités pour effectuer une pêche électrique de sauvetage, avec le soutien matériel de la Fédération de Pêche des Vosges.

La vidange du canal a démarré la veille au soir et s’est achevée le lendemain matin vers 8 h. Cette vitesse d’abaissement très lente du niveau d’eau, a été voulue par l’AAPPMA et acceptée par les techniciens en charge de la centrale afin de favoriser l’évacuation naturelle d’un maximum de poissons, sans occasionner stress ou blessure. Et effectivement, nombre d’entre eux ont profité de cette solution pour suivre leur cours, via les trappes de désensablage.

(Photo AAPPMA Eloyes)

Une grande variété de poissons dénombrée

Les pêcheurs ont pu constater qu’une grande diversité de poissons vivait à nouveau dans ces eaux. Parmi eux des espèces que l’on pensait assez rare et en déclin comme la « rousse de Moselle », de vandoise (poisson sensible au réchauffement de l’eau), de petits brochetons de l’année (ou fingerlings), de chabots (nourriture principale de la truite fario), sans oublier les lamproies de planer, tanches et autres carpes communes.


(Photos AAPPMA Eloyes)

(Photo AAPPMA Eloyes)

300 kilos de poissons rendus à la Moselle

Ce sont finalement près de 300 kilos de poissons divers qui ont pu être sauvés et relâchés sans délai dans la Moselle toute proche.

(Photo AAPPMA Eloyes)

Le limon se trouvant dans le lit du canal a été extrait par la firme Bonini qui, ensuite, a été le déverser sur la rive droite de la Moselle bordant l’étang du Chena, dans le contexte du programme mis en place pour la restauration des rives et initié, il y a 10 ans, avec l’approbation des services de la Préfecture des Vosges (DDT).


La dépose du limon sur la rive droite de la Moselle en bordant le Chena (Photo Alain Reynders)

Une qualité d'eau de la Moselle vers une amélioration

La matinée de ce 4 juillet, a permis de se rendre compte, que finalement, les eaux de Moselle ont présenté une meilleure qualité et que l’amélioration s’est notée d’année en année.

« Il n’empêche que nous devons tous rester vigilants vis-à-vis des éventuelles pollutions, de l’emploi exagéré de pesticides, de la vidange des piscines dans le pluvial, etc. La Moselle n’est pas un égout ! » a rappelé Damien Lagarde.

Il est vrai que l’on a constaté au quotidien, ci et là, des loyas qui sans scrupule ont déversé la mousse ayant servi au nettoyage de leurs véhicules, voire des excédents de peintures, huiles…dans les ruisseaux se jetant dans Moselle.


La Moselle dans sa traversée d'Eloyes (Photo Alain Reynders)

L’association a besoin de bras.

L’AAPPMA a aussi rappelé son besoin régulier de bénévoles pour ce type d’opération ou d’autres projets et qu’il n’est nul besoin d’être pêcheur pour venir donner un coup de main. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.

Alain Reynders.

146 vues0 commentaire

Comments


Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr

bottom of page