top of page

Eloyes - La cérémonie du 08 mai s'est déroulée devant une belle assistance.

La journée du 8 mai a eu une connotation toute particulière à travers l’Europe. La situation de tensions existant à travers le monde a été évoquée dans les discours des autorités, tout comme à Eloyes en présence d'une belle assistance

Le dépôt de gerbe par le Lieutenant Caplan, André Jacquemin, maire et l'Adjudant-Chef Petitjean des Sapeurs-pompiers (Photo Alain Reynders)


Une journée bien cadencée

Sous le soleil, cette fois, la commémoration du 08 mai a eu lieu à Eloyes sur la place du 23 septembre 1945, devant une assistance de près de 150 personnes.

La journée de commémoration a débuté, comme à l'accoutumée par le rassemblement devant le parvis de l’Église d'Archettes avant d'assister au service religieux à la mémoire aux "Morts pour la France".

Ensuite, retour sur la cité loya où, déjà, les "Sans Pistons" se sont réunis pour lancer le défilé en compagnie des Sapeurs-pompiers.


Les "Sans Pistons" en tête du cortège (Photo Alain Reynders)


En rythme, le cortège a traversé le centre du village pour rejoindre, en ordre, la place du 23 septembre 1945, où les ont attendus les personnalités présentes.

La cérémonie a débuté par la levée des couleurs et sous la houlette du Major Norbert, officiant comme chef du protocole


Le chef du protocole (Photo Alain Reynders)


Le message de Geneviève Darieussecq, ministre délégué auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens Combattants a été lu ainsi qu'un texte du Général de Gaulle et l'ordre du jour du Général de Lattre de Tassigny


l'Adjoint Jean-Pierre Schmaltz (Photo Alain Reynders)

Les enfants ont participé à la cérémonie (Photos Alain Reynders)


Certains messages ont été déclamés par de jeunes écoliers.

Une gerbe a été déposée par les autorités accompagnées d'élèves loyas. Dans la foulée, d'autres élèves de la localité se sont succédé pour déposer ces bouquets au Monument aux morts.



La sonnerie aux morts a précédé la minute de silence.

Celle-ci respectée, les "Sans pistons" ont entonné la Marseillaise ainsi que "Jour de mémoire" avant de clore la cérémonie.

La fin de cérémonie a eu lieu à la salle de convivialité

Nombre de loyas se sont alors retrouvés à la salle de la convivialité pour y partager le verre de l'amitié.


Avant de débuter cette tradition, somme toute assez agréable, André Jacquemin a tenu à remercier l’ensemble des participants, que ce soit la gendarmerie, la police, les pompiers, les élus, les porte-drapeaux, mais aussi les enfants de l'école élémentaire et bien entendu le groupe des "Sans Pistons" qui a, une fois encore, marqué de son empreinte cette cérémonie.

Toutefois, le maire a souhaité faire remarquer son regret de n'avoir pu compter sur la présence d'enfants de la "Jeune garde", hormis la présence symbolique du porte-drapeau de l’association. Il a aussi souhaité remercier Pierre Mathieu, ancien résistant et mémoire du village pour sa présence.


Pierre Mathieu, ancien résistant, mémoire d'Eloyes, conservateur du musée... (Photo Alain Reynders)


Après avoir insisté sur la connotation toute particulière de cette commémoration en cette époque très troublée, le maire a invité l'assistance à se désaltérer.

Alain Reynders


Quelques autres photos (Alain Reynders)















431 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr

bottom of page