top of page

Charmes – La nuit de dimanche, endeuillée par un drame qui n’est probablement pas un accident !

Peu avant 6 heures, ce dimanche 27 août, un véhicule a percuté deux groupes de jeunes qui ont quitté, à pied, la discothèque Discopolis de Charmes



Une fin de nuit tragique

Le jour a commencé à poindre lorsqu’une trentaine de jeunes, ont quitté par petits groupes la discothèque pour repartir à pied en direction du village de Charmes

Pour une raison encore inexpliquée, une petite camionnette de location a percuté deux de ces groupes. Le premier à la hauteur du pont enjambant la RN 57 et l’autre devant le Lidl de Charmes .

Selon les témoins, encore choqués, le véhicule a percuté trois premiers jeunes gens, a continué sa route en accélérant vivement pour aller heurter un deuxième groupe à vive allure à la hauteur du Lidl. Le véhicule a été immobilisé par ce deuxième impact et ses occupants ont pris la fuite.



Un bilan qui fait froid dans le dos

Le bilan est lourd : un jeune homme de 18 ans est décédé, une autre victime a été évacuée, dans un état critique en hélicoptère vers l’hôpital de Nancy. On a dénombré également 4 autres blessés et aussi de nombreux jeunes choqués.

Les occupants du véhicule ont été interpellés par les forces de l’ordre et placés en garde à vue. Une enquête a été ouverte pour assassinat et tentative d’assassinat.

Lors de sa conférence de presse de ce lundi 28 août, Frédéric Nahon, procureur de la république, a expliqué que les occupants du véhicule ont eu plusieurs altercations dans la discothèque. L’enquête va devoir déterminer si cet acte n’a pas été initié en guise de vengeance. Le conducteur a décidé, à ce stade, de garder le silence alors que ses deux passagers ont bien confirmé une altercation peu avant les faits.



Soupçons d'un acte volontaire

Le procureur a aussi précisé : « l’enquête menée a permis rapidement d’exclure la thèse d’un accident de circulation. Le véhicule aurait percuté volontairement les deux groupes. Les témoignages recueillis par les enquêteurs ont confirmé que la camionnette avait foncé à vive allure délibérément sur les victimes qui marchaient sur les trottoirs ou sur une zone de travaux.

Circonstance aggravante, les trois « mis en cause » étaient alcoolisés et ont présenté un taux de 1 gramme par litre de sang. Les enquêteurs ont aussi décelé la prise de stupéfiants pour deux d’entre eux, ce que les analyses en cours devraient confirmer.

Tous les trois ont été présentés à un juge d’instruction ce mardi martin en vue d’une mise en examen pour assassinat et tentative d’assassinat.

Photos : capture écran du journal de 20 heures TF1

Alain Reynders

67 vues0 commentaire

Comments


Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr

bottom of page