top of page

Épinal – Les Imaginales de retour, avec faste et lumières, du jeudi 25 au dimanche 28 mai

Dernière mise à jour : 26 mars 2023

Les responsables de la Ville l’avaient promis : « Les Imaginales vont être fantastiques à plusieurs titres ». La programmation des festivités est, en tous les cas, alléchante.


L'affiche de cette nouvelle édition signée Len-Yan

Un cœur de ville plongé totalement dans le festival

Lors d'une conférence de presse au "Café Livres" de Paris, les spinaliens ont détaillé les réjouissances mises en place durant ces 4 jours magiques. Le livre sera toujours au centre de l'évènement avec une ouverture encore plus affirmée sur la culture au sens large en y incluant l'ensemble de la cité.

Lors de la conférence de presse parisienne, Gilles Francescano, le nouveau directeur artistique, a expliqué les lignes directrices des Imaginales , entouré par Patrick Nardin, maire de la cité des images (crédit photo : ville d’Épinal)


Différentes nouveautés seront appréciées lors de cette édition dirigée artistiquement par Gilles Francescano. Une de celles-ci, sera l'association des Imaginales dites « classiques » à la réputée "Fête des Image". Cette dernière a toujours eu un beau succès populaire en septembre. Si bien, que son déplacement en mai (température plus clémente) en continuité des journées dans le Parc du Cours sera, sans nul doute, une valeur ajoutée à ce festival de l’imaginaire.

Dès la tombée du jour, les façades du cœur de la ville s’animeront avec la projection de mapping et autres. Les nuits des festivaliers risquent d’être courtes ….

Place des Vosges : projection des "Enfants de Posada" (Photo Dominique Andrès)

Ce sera une autre façon de recentrer la cité spinalienne au cœur des Imaginales.

« Les événements qui animent notre ville et qui constituent son ADN depuis des

années, ont cette particularité d’investir nos rues et nos places. En participant ainsi concrètement au « bien-vivre ensemble », cette volonté d’entretenir le lien social par l’animation de la ville et par le déploiement de la culture dans l’espace urbain fait notre force.

À ce sujet, nous avons fait le choix de repenser certaines de nos manifestations culturelles en interrogeant leur déploiement dans la ville, la diversification de leur offre et de leur public, mais également leur rayonnement sur le territoire spinalien, vosgien et national. C’est dans ce sens, que nous avons fait le choix, après 20 ans d’une première ère particulièrement prolifique, d’une nouvelle direction artistique pour le festival des Imaginales, ainsi que de lui rattacher, en 2023, la Fête des Images, qui n’a certes plus à prouver sa qualité, mais qui mérite davantage de visibilité et d’attractivité. Ce que pourra lui conférer notre festival des Imaginales.

Assurément, notre festival restera fidèle à ses premières valeurs d’ouverture et de partage, tout en vivant davantage le reste de l’année sur le territoire spinalien et en s’ouvrant à d’autres disciplines artistiques, par-delà la seule littérature qui reste le cœur de la programmation » a précisé Patrick Nardin, le maire, dans la plaquette de présentation des Imaginales.

Dans le Parc du Cours (Photo Alain Reynders)

Au niveau littérature, l’arrivée de nouveaux grands noms et nombre d'éditeurs :

C’est la première fois qu’il sera présent à ce beau festival. Qui ? Mais le maître français du Thriller-polar : Maxime Chattam. A ses côtés, nombre de grands noms tels Henri Loevenbruck, Cassandra O’Donnell, Brian Evenson (E-U) Sally Green (UK) John King (UK) Peter Hamilton (UK) Rakel Haslund (Danemark), JacubSzamalek (Pologne), Christelle Dabos, Pierre Bordage, Pierre Pelot, Gilles Laporte, Jean-Luc Marcastel, Giacometti-Ravenne, Bernard Werber, René Manzor et Morgane Caussarieu le coup de cœur de l'édition

L'ambiance dans la bulle du livre (Photo Alain Reynders)


Du côté des Éditeurs on retrouvera, entre autres, les éditions Castelmore, Dargaud, Delcour, Fleuve, MÜ, Rageot, J’ai Lu, Gil-Dklogue, Rebelle, Plume Blanche, Au Diable Vauvert, L’Homme Sans Nom, Le Héron d’Argent, Chat Noir, Les Humanoïdes associés….


Parmi cette pléiade d’écrivains, des auteurs vosgiens à la renommée internationale

Les auteurs du cru, ne seront pas en reste. Comme chaque année et au grand plaisir des Spinaliens, le festival alignera soit au stand libraire soit sur les stands éditeurs (situés sur le pourtour dans la Bulle du livre) les écrivains de talent, connus à l'international, que sont notamment : Pierre Pelot, Gilles Laporte, Laëtitia Reynders, Nathalie Rouyer...

Une belle occasion de (re)découvrir les ouvrages de ces derniers

Rencontre insolite, parmi d'autres (Photo Alain Reynders)

De la Bd avec des têtes d’affiche.

C’est une habitude des Imaginales que de mêler tout ce qui permet de lire, imaginer, s’évader. La Bande dessinée et les illustrations ont toujours trouvé leur place en ces lieux. Cette année, les fans pourront y revoir Alex Alice (Le Château des Étoiles), Denis Bajram (Cryozone, UniversalWar), Gaétan Nocq (Le rapport W, Les grands cerfs) , Magdalena Pagowska l’illustratrice polonaise qui signe Len-Yan et qui a été à l’origine de la magnifique affiche de l’édition 2023 ou encore Maryline Weyl une des habituées du festival.

Lorsque les personnages de fiction prennent vie. Hélène Larbaigt et son héroïne (Photo Alain Reynders)

Des animations, conférences, ateliers, Body-painting vont se succéder durant ces 4 jours magiques.

Cafés littéraires, conférences, causeries, débats dans le traditionnel MagicMirror, des expositions, des révélations grâce aux écrits originaux d’Ayerdhal, des animations, du jeu avec son espace dédié, des concerts, des stands divers parsemés dans le parc et l’ensemble articulé autour de la colonne vertébrale, qu'est la bulle du Livre…De quoi ravir les plus indécis. Il ne reste plus qu’à commander un ciel clément et le tour est joué.

(Photo Alain Reynders)

Et dans la ville des Images…

Un « feu d’artifice » d’images sur les façades de hauts lieux spinaliens. C’est ainsi que la Place des Vosges accueillera un mapping de toute beauté « Les enfants de Posada » créé par Marie-Jeanne Gauthé, AmadeoCervone, Alexandre Bourgois, Uni-EmaEmbalo .

Sur la place Edmond Henry un autre mapping et Workshop avec AmadeoCervone. Projection sur la façade du Tribunal

(Photo Dominique Andrès)


Et enfin, à la Basilique Saint-Maurice, ce sont les lauréats 2022 du workshop qui présenteront deux projets, à savoir celui créé par le binôme ElisaAlmédia et Aurélia Budin ainsi que celui de d’Esther Mangel.

Une partie du site dans le Parc du Cours (Photo Hubert Lemaire)


Autre lieu, autre principe avec la découverte d’une sélection de courts-métrages tournés ou produits dans le Grand Est et présentés au Square Juillet. Bref, de quoi continuer à en avoir plein les yeux lorsque, fin de journée, la partie « Parc du cours » aura fermé ses portes.

Alain Reynders

117 vues0 commentaire

Comments


Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr

bottom of page