Épinal - La fête de la Biodiversité a été une réussite.

La fête de la biodiversité a planté ses racines dans le magnifique parc du château, l’écrin idéal, pour cette organisation.

Place des Gardes (Photo Alain Reynders)

Trois pôles disséminés dans le Parc du Château.

Différents pôles ont été placés dans ce poumon vert d’Épinal. Que ce soit à la Plaine de jeu, à la Place des Gardes ou à l’esplanade du château différentes animations ludiques ont été présentées au badaud.

Pôle de la Plaine de jeux (Photo Alain Reynders)

Le vendredi a été réservé aux scolaires.

Dès vendredi, ce sont plus de 300 écoliers qui ont découvert, tant les animations, qu’une partie de leur patrimoine naturel, parfois, encore méconnu. Les élèves ont, également, assisté en direct à la décoration d’un conteneur à verre sur le thème de l’alimentation, une démonstration réalisée en collaboration avec le SICOVAD, dans le cadre de son opération « Conteneur tour 2022 ».

Les scolaires ont découvert les produits du département (Photo Dominique Andrès)

L'ouverture au public dès samedi matin

Samedi, le parc a été officiellement ouvert au grand public qui a pu, dès 10 heures, sous un soleil généreux, déambuler à l’ombre des arbres.

Pour ne pas perdre le fil, des galets colorés ont été parsemés le long des allées comme « fil rouge » pour ne rien rater.

Une promenade ludique sous le couvert des arbres protecteurs (Photo Alain Reynders)


Guidés par la fanfare nancéienne « Tropical Mova Bunda » et le duo de musique irlandaise « Dream Catcher », les visiteurs ont aussi bénéficié de l’ambiance mise en place par Philippe Roussel.

Les animations ont réjoui le public (Photo Dominique Andrès)

Différents stands à découvrir au gré de la promenade

Au gré de la promenade, ils ont pu découvrir des stands tenus par des producteurs locaux. Parmi les échoppes parcourues, celles de l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae), ou du PETR du pays d’Epinal qui, par un jeu ludique, a permis à certains de découvrir la variété de produits locaux fabriqués dans le département. La chambre d’agriculture des Vosges a aussi fait l’étalage des productions départementales, sur la Place des Gardes.

Dominique Andrès au Stand de la Chambre d'Agriculture et du PETR du pays d’Épinal (Photo Alain Reynders)


Plus loin, à la Plaine de jeux, c’est la Ferme Villemin de Girancourt qui a rappelé, par l’entremise de Sabrina Villemin, que son élevage proposait de la viande bio de race limousine.

Le stand de la ferme Villemin de Girancourt (Photo Alain Reynders)


A aussi été apprécié, au même pôle, le stand des chasseurs vosgiens qui a permis, surtout aux plus jeunes, d’apprendre à repérer les traces de gibier.

Les jeunes au "Mobil Faune'88" présenté par la Fédération départementale des chasseurs des Vosges (Photo Alain Reynders)

Le lombricompostage a interpellé

Sur un stand voisin, c’est le lombricompostage qui a interpellé. Cette technique de compostage simple et efficace utilise uniquement des vers de terre rouge de la famille des lombrics. Il s’agit, en fait, d’un recyclage par le lombric des déchets organiques quotidiens. Préalablement triés (pas de plastiques, verre, ou métal…), les déchets sont ensuite traités et décomposés par des vers. Le lombricompost récupéré est ensuite utilisé comme engrais écologique

Les plus étonnées, ont été ces dames de Bruyères qui ont appris que cette technique pouvait même être utilisée à l'intérieur d’une habitation.

Une réussite nonobstant un dimanche plus pluvieux

A d’autres endroits, il a été possible de bénéficier de cours sur les chauves-souris, de participer à des jeux de piste ludiques et pédagogiques…

Dominique Andrès au stand de l'INRAE (Photo Alain Reynders)


Même si la pluie a un peu terni la fête ce dimanche, Dominique Andrès, adjoint au maire chargé de la transition écologique et du développement durable, pilier de l’organisation, s’est dit très content de ce week-end :

« Les personnes croisées sont heureuses de cette organisation et ce concept, permettant de déambuler entre les pôles, dans cette ambiance printanière a ravi tout le monde. Nombreux ont été ceux qui ont découvert, parfois avec surprise, ce que le département produisait sur son sol. Rien que cela c’est déjà appréciable. En plus, il y a encore tellement d’autres pépites en terme de production vosgienne à découvrir…de quoi remplir le parc » a-t-il conclu, enthousiaste.

(Photos Alain Reynders)

Les 27 hectares du parc du château ont été parcourus de long et en large par de nombreux spinaliens mais aussi d’autres vosgiens et touristes ravis de découvrir cette curiosité d’Épinal sous cet angle

Alain Reynders

31 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr