Épinal – La cité des Images a conservé son label « 4 fleurs », détenu depuis 1988.

Le 12 juillet, un jury du « conseil national des Villes et villages fleuris » s’était rendu dans différents endroits de la ville afin de déterminer si Épinal pourrait garder son label.


Que signifie ce label "4 fleurs"?

Le label récompense l’engagement des communes en faveur de l’amélioration de la qualité de vie et la stratégie globale d’attractivité mise en place à travers le fleurissement, le paysage et le végétal. La gradation "4 fleurs" est le niveau le plus élevé dans la gratification. C'est ce label dont bénéficie la "Cité des Images" et qu'elle entend conserver.


Un jury pointu est venu constater l’état de la végétalisation spinalienne.

Durant une journée complète, 4 membres du Conseil national des villes et villages fleuris ont sillonné Epinal en visitant le Parc du Cours, la Maison Romaine, le site du port, l’éco-quartier Bitola et autres lieux significatifs.

Les jurés ont parcouru différents sites verts de la ville (Photo Alain Reynders - juillet 2022)

Dossier de presse, explications du maire et du service cadre de vie (Photo Alain Reynders)

La Cité des Images a veillé sur le fleurissement de ses artères.

La ville a poursuivi, depuis 1988, l’amélioration permanente de son cadre de vie et s’est adaptée aux circonstances climatiques afin de conserver un fleurissement optimal et résistant.

Etalés sur plusieurs années, ce sont 450.000 plants qui ont été placés dans les massifs. Avec le temps, les modes et le type de fleurissement ont changé et il a fallu s’adapter. À ce jour les espaces verts sont plus importants alors que l’on utilise 3 à 4 fois moins des plantes dites annuelles.


(Photo Alain Reynders)

S’adapter pour conserver un fleurissement permanent

Les étés très chauds ont contraint les 58 agents du service « cadre de vie » à trouver des solutions tant au niveau du choix de plantes et fleurs résistantes qu’en ce qui concerne les restrictions en eau. C’est ainsi qu’ont été placés des distributeurs « goutte à goutte » pour économiser l’arrosage et gérer la consommation en eau. Toujours dans ce contexte des « fosses-réservoirs » ont été créées en fonction du format de la plantation à pourvoir. Le service s’est, aussi, orienté vers l’utilisation d’un fleurissement plus pérenne et plus résistant avec le choix de rosiers, de graminées ou des arbustes. De nouveau, un choix s’est imposé, comme la plantation en pleine terre.

D’autre part, la ville a aussi anticipé en se dotant d’un réservoir qui a récolté les eaux de pluie des structures de production et a, ainsi, permis l’alimentation en eau des plantations de moins d’un an et des arbres.

Les jurés ont écouté attentivement les explications de Philippe Louis directeur de l'équipe "Cadre de vie" (Photo Alain Reynders - juillet 2022)

Un maire confiant dans le travail de son service « cadre de vie »

En juillet 2022, Patrick Nardin, le maire, se disait confiant quant à la visite du Jury :

« Depuis 2 années, nous avons entamé une transformation à grande échelle de la végétalisation de la ville en partant notamment à la reconquête des espaces publics qui se trouvent le long de la Moselle et un des plus beaux exemples est certainement la réalisation des abords de la Maison Romaine qui ont été pensés, créés et mis en place par les services de la Ville. Nous avons aussi végétalisé les quartiers afin de lutter contre les îlots de chaleur. Ces programmes pluriannuels de végétalisation sont, me semble-t-il, de belles réussites collégiales ».


La fontaine du Parc du Cours (Photo Alain Reynders)

D’autres projets à l'étude

Parmi d’autres dossiers déjà réalisés ou projets à venir, le maire a rappelé celui de la lutte contre la renouée du Japon, ou de la valorisation du site « Bragard » dont le plan d’aménagement a été validé le 11 juillet avec un espace qui pourra accueillir les Spinaliens et sera relié, via une passerelle vers Bitola. Une centaine d’arbres seront plantés sur ce trajet.

(Photo Alain Reynders)

Un jury conquis par le travail accompli

Les jurés ont apprécié le travail opéré par le service « Cadre de vie » de la ville et se sont longuement entretenus avec Philippe Louis, directeur de cette section ou encore avec les jardiniers occupés dans l’entretien des massifs. Les critères de sélection ont changé au fil des décennies et tout le travail des orfèvres-jardiniers spinaliens a été passé en revue.

« Nous ne contrôlons plus sur l’unique critère de la fleur en elle-même. Nos évaluations ont évolué au fil des ans. Nous sommes, désormais, plus axés sur la protection de la biodiversité, sur le traitement des énergies, l’utilisation des différents moyens en matière d’éclairage public, la protection des sols et donc des nappes phréatiques, l’utilisation raisonnée de l’arrosage… Tout cela entre, aujourd’hui, en ligne de compte pour l’obtention ou la conservation du « label 4 fleurs » a précisé Martine Lesage la directrice du conseil national des villes et villages fleuris

(Photo Alain Reynders - juillet 2022)


« Épinal est, depuis 1988, une référence en matière environnementale et plus précisément pour notre label. Elle a marqué par sa présence discontinue le palmarès des « 4 fleurs ». Au fil des années, on a vu la ville aller toujours plus haut et viser l’excellence à chaque édition. La ville est tout à fait dans le thème de la végétalisation et son objectif, d’embarquer la population dans ses projets me plaît beaucoup » a-t-elle dit en conclusion.

Épinal Ville fleurie depuis 34 ans

Une partie du service "Cadre de vie" (Photo Ville d’Épinal - juin 2022)


C’est donc, finalement, sans grande surprise que la ville d’Épinal a conservé son label « 4 fleurs » amplement mérité et qui est aussi devenu, en quelque sorte, l’identité de la ville.

Alain Reynders

9 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr