Épinal - interview de Benoît Bastien, le natif d’Épinal, devenu arbitre international de Football.

De son propre aveu, il est en déplacement à l’extérieur au moins 200 jours par an (soit les 2/3 de l’année) . L’occasion de le voir, ce jeudi, lors de sa venue en soutien du lancement de l’association de reconversion professionnelle "Second Success" nous a permis de nous entretenir avec cet arbitre international né à Épinal .


Benoît Bastien lors de la conférence de presse "Second Success" (Photo Alain Reynders)

Une carrière débutée jeune

Ce Vosgien, originaire de Ménil-Sur-Belvitte, est bien connu des amateurs du ballon rond. En 2011, il a rejoint la ligue 1 à 28 ans et est devenu des plus jeunes arbitres à ce niveau. Il est, également, conseiller technique régional de l’arbitrage (CTRA) pour la ligue lorraine.

En 2014, il devient arbitre international et a géré de grandes rencontres de la coupe de la ligue, de la coupe de France, l'Euro U21 de football en Pologne (il arbitrera, notamment, la finale de cette compétition), la ligue des champions (11 arbitrages) la ligue Europa (16 arbitrages)…

Toutes des équipes prestigieuses comme le Real Madrid, Galatasaray, Manchester united, Ajax Amsterdam et bien d’autres...

En 2018, Benoît Bastien intègre la liste élite UEFA.

Sensibilisé par la création de "Second Success".

C’est donc avec une curiosité saine qu’il a répondu à l’invitation de Bineta Ndiaye et d’Angélique Morville, fondatrices de Second Success, cette association qui s’est créée pour soutenir les sportifs en vue d’une reconversion professionnelle lorsque la fin de carrière s’est annoncée.

« J’applaudis, cette initiative. Il y avait, clairement, un manque à ce niveau. Lorsque que quelqu’un s’est entièrement consacré à son sport, il a rarement envisagé sa fin de carrière. Or, celle-ci arrive parfois plus rapidement que prévu. Le changement d’une vie à une autre est tellement brutal que certains perdent pied. Je crois, sincèrement, que cette association va pouvoir pallier ce manque » a-t-il précisé.


Benoît Bastien (Photo Alain Reynders)

La tête et les jambes.

« Comme je l’ai expliqué lors de cette présentation, je me sens aussi concerné. Les arbitres internationaux sont considérés comme des athlètes de haut niveau. Notre forme physique doit être au top, tout le temps et cela prend du temps de se maintenir à ce niveau, sans oublier tous les déplacements à travers l’Europe. Du coup, on ne pense pas, forcément, à la fin de carrière et c’est une erreur. Il faut l’anticiper. » a-t-il rappelé.

Toutefois, Benoît Bastien, fait partie de ceux qui ont pensé à la reconversion future. Déjà, actuellement, il se consacre au soutien psychologique des athlètes de haut niveau et a obtenu en 2018, un diplôme universitaire de préparateur mental à Clermont-Ferrand.

Un nouveau rendez-vous prestigieux ce jeudi 28 avril.

(Photo Real Madrid)


Au lendemain de sa présence à Golbey l’arbitre est parti pour l’Allemagne (Leipzig) où il dirigera la demi-finale de Ligue Europa qui opposera les Allemands du RB Leipzig aux Écossais des Glasgow Rangers au stade Red Bull Arena (47.000 places).

Alain Reynders

37 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr