Épinal – Il a fait chaud pour les "Poussins Phoniques", au Parc du château.

Sous 40 degrés, bien exposés sur l’esplanade du Parc du Château, les artistes se sont pourtant donné sans compter devant une foule conquise et participative.

Les artistes "à fond" pendant une heure devant une assistance conquise (photos A. Reynders)


Un public important qui a occupé tous les espaces ombragés.

Heureusement, le parc du château a permis de se s’abriter sous ces importants arbres qui ont étendu leurs branches et leurs feuillages pour accueillir les visiteurs amateurs de spectacles.


A l'ombre des arbres pour un spectacle qui a soufflé le chaud (Photo Alain Reynders)


Ce mercredi 3 août, dès 15 heures, devant une foule hétéroclite, les « Poussins Phoniques » représentés par Frédéric Praud (auteur des textes) et Anthony Deneufve pour la musique ont, à force de sketches musicaux, chansons et différentes mises en scène, capté l’attention de tous et émerveillés les plus petits.

Malgré la chaleur étouffante pour les artistes, ils ont tout donné, aidés, il est vrai par cet incomparable batteur qu’est « Gringo »


Le batteur "Gringo" a aussi ses fans (Photos Alain Reynders)


"Yellow Sun Machine" : un spectacle créé en 2020

À l’origine, le spectacle a été écrit par les deux artistes en 2019 et est sorti juste avant la période un peu particulière qu’a été celle de la covid en 2020. Avec Marc Têtedoie le metteur en scène , disparu depuis, ils ont beaucoup travaillé pour arriver à ce résultat présenté, désormais, dans tout l’hexagone.

"Yellow Sun Machine" a également été singularisé par la création et la sortie toute récente d’un clip réalisé en "stop motion" à découvrir sur youtube.

* Stop Motion : technique filmique assez spectaculaire qui consiste à créer un défilé d’images fixes destiné à donner l’impression d’un mouvement.

(Capture d'écran du clip Yellow Sun Machine sur Youtube - à découvrir)

Un spectacle qui a rencontré le succès dans la cité des images !

Ce duo de musiciens nantais, a utilisé tous les moyens du bord pour faire résonner musicalement tous les objets trouvés à portée de main et parfois "samplés" sur place. Le but recherché a été de faire jaillir de la joie de la bonne humeur, des délires à partager. Les rires ont fusé, les bras se sont levés pour se balancer dans un sens et puis dans un autre et les applaudissements nourris ont réveillé la faune en cours de sieste.

Frédéric Praud (Photo Alain Reynders)

Frédéric Praud et Anthony Deneufve (alias Anthony Phonique) - (Photo Alain Reynders)

Anthony Deneufve dans ses œuvres scéniques (Photo Alain Reynders)


Pendant plus d’une heure, le duo improbable a enchanté les contreforts du château et embelli l’après-midi des participants. Des programmations reprenant du rock, des créations poétiques, de la pop, des « impros » détournées d’autres chansons et parfois quelques notes de rap ont donné de l’ambiance dans le parc et ont émerveillé le public.


Un public conquis et réactif, qui s'est bien amusé (Photo Alain Reynders)

Le festival « Épinal bouge l’été « a été bien inspiré de reprendre ce « collectif » dans sa programmation estivale. On en redemande

Alain Reynders

57 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr