top of page

Épinal – Base Natur'O : nous l’avons testée pour vous

Il y a quelques semaines, la ville d’Épinal, soucieuse de fournir des infrastructures sportives et ludiques de qualité, a inauguré une base nautique Natur'O, dédiée à certains sports d’eau.

Et c'est parti pour le plaisir (Photo Alain Reynders)

De la théorie à la pratique, il faut se jeter à l’eau

Différentes possibilités d’activités sont proposées sur le site, parmi lesquelles, la descente en canoé kayak, en rafting, de la bouée voire encore du surf. Les plus calmes ont aussi la possibilité de s’essayer au paddle, au bateau électrique ou au vélo le long du canal vers Bouzey (par exemple)

Le site de la base Natur'O à Épinal, entre le canal des Vosges et la Moselle. (Capture d'image du site GESN - Drone Photo)

Nous avons décidé de tester le kayak à deux places.

Ce sont Lara et Léona, deux futures lycéennes, sportives, qui vont essayer cette « épreuve ».

L’inscription a lieu à la maison du tourisme, après avoir réservé au préalable par téléphone. Cette façon de faire a permis d’arriver au créneau d’heure nous imparti et de gagner du temps à l’inscription.

Un créneau d’heure pourquoi ? Quand on se trouve in situ, on comprend aisément que la structure, pour une question de sécurité, ne peut pas accepter un nombre indéfini de descendeurs. Dans le cas qui nous occupe, nos jeunes filles vont partager la base avec 1 raft de 6 personne et un kayak.


En direction du tapis roulant et dans le sens du courant (Photo Alain Reynders)

Sur le parcours deux surveillants (maître-nageurs) ont été en poste et ont veillé au grain.


Le tapis roulant a emmené les sportives jusqu'au bassin de départ (Photo A. Reynders)


Après avoir enfilé les gilets de sauvetage (obligatoires) et écouté les conseils avisés pour réaliser des descentes optimales, Lara et Léona se sont laissées porter par le courant jusqu’au tapis roulant qui les a transportées sur près de 30 m pour les « déverser » en douceur dans le 1er bassin.

Tout est prêt pour s’élancer

En cadence et à l'énergie (Photo Alain Reynders)


Un peu d’appréhension malgré tout pour nos sportives qui ont entendu, devant elles, les torrents artificiels gronder. La première déclivité est passée sans encombre hormis quelques petits soucis d’alignement du canoé dans l’axe de la prochaine difficulté d’eau vive à affronter.

(Photo Alain Reynders)

Le reste du parcours a été conçu en sinuant dans la base et a conduit les jeunes filles, de remous en remous, d’éclaboussures en éclaboussures jusqu’au bout du chenal qui les a déposées à la Moselle paisible.

Amenées au bout du chenal pour recommencer une nouvelle descente (Photo Alain Reynders)

(Photos Alain Reynders)


Et c’est reparti pour un tour… Au final, ce sont 8 descentes que les demoiselles ont réalisé sur l’heure réservée.

Ravies, mais fourbues (c’est malgré tout physique.) elles se sont dites prêtes à recommencer.


"Trop bien" ont-elles déclaré (Photo Alain Reynders)


En cette journée de canicule, cette activité aquatique et fraîche a été largement appréciée.

À recommander sans hésiter et sans modération.

Alain Reynders

126 vues0 commentaire
Carte de visite 1.jpg

Site d' infos vosgiennes. L'actualité qui vous ressemble avec Actuvosges.fr

bottom of page